La Creuse Agricole 27 août 2013 à 00h00 | Par P. Dumont

Étude - Le bois est un atout pour le Limousin

En début d’année, l’INSEE Limousin s’est penché sur la filière bois régionale. Une filière diversifiée et qui pourrait s’avérer porteuse dans le contexte actuel.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © V. Marmuse / CAIA

De l’exploitation forestière à la fabrication de papier/carton en passant par la construction ou l’ameublement, pas moins de 7 900 salariés limousins travaillent dans la filière bois, soit 3,4 % de l’emploi salarié régional. Une proportion qui vaut au Limousin, la première place au niveau national. Géographiquement, c’est à l’est de la région que se situent principalement les scieries, l’ouest étant davantage tourné vers l’industrie papier/carton. Cette répartition se vérifie surtout pour les établissements de taille importante. Les activités de première transformation sont prédominantes en Limousin et occupent 60 % des salariés. Le papier/carton arrive en tête avec 35 % des salariés suivi par le travail mécanique du bois (28 %), la construction (15 %), les meubles (9 %) et l’exploitation forestière (7 %). Il est à noter que si le secteur du papier/carton concentre plus d’un tiers des salariés, il ne représente que 2 % des entreprises. Une autre particularité de la filière bois régionale est l’éloignement des centres de décision. Les sièges des entreprises du bois en Limousin sont fréquemment situés hors région voire hors de France. 43 % des salariés sont ainsi employés par des établissements qui ne sont pas basés en Limousin. Encore une fois c’est principalement l’industrie du papier carton qui est concerné. Les deux principaux établissements du secteur sont en effet détenus par des groupes étrangers. Conséquence ou pas, le chiffre d’affaire de la filière à l’export est proportionnellement plus fort en Limousin qu’ailleurs surtout dans le secteur de l’ameublement. L’ouverture vers l’extérieur est très liée à l’activité. Ainsi, le papier/carton réalise des ¾ de son CA à l’étranger. Attention cependant, l’exportation reste le fait d’un petit nombre d’entreprises. Si les entreprises de transformation s’approvisionnent majoritairement en région, les fabricants de charpente en revanche, utilisent peu de bois limousin. Le douglas, ressource adaptée, abonde pourtant sur le territoire limousin. Enfin, le bois énergie progresse à la faveur de l’augmentation du coût des énergies fossiles. Bûches, plaquettes et autres granulés semblent avoir de beaux jours devant eux.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2213 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2213 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui