La Creuse Agricole 23 janvier 2013 à 15h55 | Par A.M.

Entreprise - Choisir l’épargne salariale : une opportunité pour les salariés et les entreprises agricoles

Dans le cadre d’un partenariat avec le Groupe AGRICA, la FRSEA Limousin vous informe.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Un plan d’épargne salariale est un placement permettant aux entreprises (de 1 à 250 salariés) d’aider les salariés et les dirigeants à se constituer une épargne dans des conditions avantageuses. L’offre de Plan d’épargne entreprise (PEE) et Plan d’épargne retraite collectif (Perco) proposée par Agrica Épargne, société de gestion de portefeuille du Groupe Agrica, s’adapte à la taille des entreprises et intègre un vaste choix d’investissements pour répondre aux besoins de chacun. Souple, le plan d’épargne salariale peut recevoir les primes d’intéressement ou de participation distribuées par l’entreprise en fonction de ses résultats. Il peut être également alimenté par un abondement en complément des versements volontaires du salarié. Motivant, il s’adapte aux objectifs propres de l’entreprise en y associant les salariés grâce à une politique de rémunération complémentaire avantageuse.
Les atouts d’Agrica épargne
Compte tenu de l’actualité, compléter sa retraite est aujourd’hui une préoccupation majeure. La création d’un plan d’épargne salariale long terme (Perco), en complément du PEE, permet la constitution d’un supplément de retraite dans un cadre avantageux. Agrica épargne, s’appuie sur l’expertise du Groupe Agrica et propose aux entreprises un savoir-faire unique en matière de négociation, de suivi et de mise en place d’accords collectifs d’épargne salariale. Personnalisée, l’offre d’Agrica Épargne a été élaborée en fonction des besoins exprimés par les entreprises agricoles.
Des avantages concrets pour les salariés et mandataires sociaux : bénéficier d’une rémunération complémentaire exonérée de charges sociales et d’impôt sur le revenu, optimiser l’épargne par une exonération de l’impôt sur le revenu des plus-values dégagées financer des projets au gré des événements privés et professionnels grâce aux possibilités de déblocage anticipés (achat de la résidence principale, etc.), constituer un supplément de retraite sous forme de rente ou de capital.
Les mandataires sociaux d’entreprises de moins de 250 salariés et les travailleurs non salariés employant au moins 1 salarié peuvent également bénéficier des avantages de l’épargne salariale.
Une réelle opportunité pour l’entreprise : faire bénéficier les salariés d’une rémunération indirecte (participation, intéressement, abondement) exonérée de charges sociales et déductible de l’assiette de l’impôt sur les bénéfices, renforcer la motivation des salariés par des rémunérations corrélées aux performances de l’entreprise.
Depuis le 1er janvier 2010, vos salariés non cadres bénéficient, par le biais de votre entreprise, d’assurances complémentaires en cas d’arrêt de travail, d’invalidité et de décès ainsi que d’une assurance complémentaire frais de santé. Les partenaires sociaux ont confié la gestion de ces assurances collectives à un expert du monde agricole : le Groupe Agrica via son institution Agri Prévoyance.
Depuis le 1er janvier 2010, vos salariés non cadres bénéficient, par le biais de votre entreprise, d’assurances complémentaires en cas d’arrêt de travail, d’invalidité et de décès ainsi que d’une assurance complémentaire frais de santé. Les partenaires sociaux ont confié la gestion de ces assurances collectives à un expert du monde agricole : le Groupe Agrica via son institution Agriprévoyance.
Pour vos salariés, une assurance collective incluant trois garanties : une assurance décès, une assurance arrêt de travail, une assurance invalidité.
En cas de décès, tout est prévu pour soutenir les proches de vos salariés, sans condition d’ancienneté : capital décès 100 % du salaire annuel brut et 25 % par enfant à charge, une rente d’éducation par enfant à charge, une indemnité frais d’obsèques en cas de décès du conjoint ou d’un enfant à charge.


[...]
La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 18 janvier 2013.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2213 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2213 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui