La Creuse Agricole 24 juillet 2021 a 07h00 | Par P. Dumont

En veau sous la mère, l'union fait la force

Le 1er juillet, l'Association Le Veau sous la mère et Limousin Promotion officialisaient leur rapprochement conclu dans l'objectif de « renforcer la visibilité de cette viande de qualité ». Michel Queille, président de l'Association Le Veau sous la mère revient sur la genèse du projet.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
À gauche, Michel Queille, président de l'Association du veau sous la mère et à droite Jean-Pierre Bonnet, président de Limousin Promotion.
À gauche, Michel Queille, président de l'Association du veau sous la mère et à droite Jean-Pierre Bonnet, président de Limousin Promotion. - © P. Dumont

Michel Queille, d'où est partie l'idée de se rallier à Limousin Promotion ?

Depuis très longtemps, trois labels Veau sous la mère coexistaient. Le Veau Élevé Sous La Mère (LA0381) et le Veau Rosé Élevé Sous la Mère Complémenté aux Céréales (LA0813) étaient distribués par notre association et le Veau du Limousin Élevé Sous la Mère (LA2092 et IGP 3994) était distribué par Limousin Promotion. Des tentatives de rapprochement avaient eu lieu dans le passé et en 2017 nous avions créé le Comité Interprofessionnel du Veau Sous La Mère. Le CIVO rassemble tous les professionnels de la filière autour de projets communs sur l'amont de la filière. Le dernier en date concerne le cuir. Malgré tout, la filière veau est à la peine. C'est une production contraignante et de nombreux éleveurs arrivent à l'âge de la retraite. Chaque année, nous perdons environ 10 % de la production. Même si nous avions encore quelques ressources financières, il était temps de penser à mutualiser nos forces.

Concrètement, comment s'est déroulé ce rapprochement ?
Nous avons étudié plusieurs possibilités d'union avec d'autres productions sous label du Sud-Ouest dans une logique géographique. Le rapprochement avec Limousin Promotion était toutefois le plus évident. Cela permet au Veau du Limousin Élevé Sous la Mère d'avoir une fenêtre vers l'Occitanie et pour nous vers le reste de la France, en clair de bénéficier des réseaux de distribution de chacun. 1 000 points de vente qui distribuent cette viande seront gérés en commun par Limousin Promotion. Cela nous confère aussi plus de souplesse commerciale : selon la demande, nous pourrons proposer le veau disponible, quel que soit son Label Rouge. Enfin cela profitera également aux autres labels portés par Limousin promotion, boeuf, porc, agneau qui auront accès à ces nouveaux points de vente.

Quels sont vos projets à court terme ?
Avec Limousin Promotion, nous avons désormais accès à de gros salons auxquels nous ne pouvions participer jusqu'à présent : Salon de l'agriculture, SIRHA,... Cela va nous permettre de promouvoir plus efficacement le veau sous la mère. De même pour des actions telles que « Nos bouchers ont la côte ». De nombreuses actions sont déjà programmées, le veau à la broche de Saint-Céré, le salon REGAL à Toulouse et la participation à plusieurs manifestations au travers du Food Truck de Limousin Promotion. Notre association poursuivra son activité sur la partie Veau des Pyrénées pour lequel une demande d'IGP est en cours. Quant au Veau Elevé Sous la Mère et le Veau Rosé Elevé Sous la Mère Complémenté aux Céréales, ils sont désormais pleinement intégrés à Limousin Promotion dans une section propre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2347 | septembre 2021

Dernier numéro
N° 2347 | septembre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS