La Creuse Agricole 14 janvier 2010 à 09h47 | Par A.M.

Elevage - Bovins croissance : un plus pour l’éleveur

Par un froid hivernal et des températures négatives, Bovins Croissance de la Creuse a tenu son assemblée générale annuelle le mercredi 6 janvier dernier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : L. Dauphin, Richard Desseauve, Didier Kholler, son adjoint, Yves Henri et Gilles Pivette.
De gauche à droite : L. Dauphin, Richard Desseauve, Didier Kholler, son adjoint, Yves Henri et Gilles Pivette. - © D.R.

C’est Richard Desseauve, président de Bovins croissance, qui a ouvert les débats à l'occasion de l'assemblée générale de la structure.

Pour l’année 2009, le nombre d’adhérents est stable avec une moyenne d’environ 200 exploitations, voire même en légère augmentation, selon Line Dauphin, responsable administrative du contrôle de performance, avec 7 nouveaux élevages inscrits dont 4 charolais, 2 limousins et 1 en blonds d’aquitaine. « Compte tenu de la conjoncture que traverse le monde agricole, la stabilisation du nombre d’adhérents est un peu réconfortante car cela prouvent que les agriculteurs s’accrochent » a souligné Richard Desseauve sans son allocution. En effet, les résultats de l’amélioration génétique ne se voient pas rapidement. Aussi, bon nombre d’agriculteurs auraient tendance à arrêter afin de compresser les charges qui pèsent sur les exploitations. Après lecture des comptes, le président fait état d’un solde négatif. Yves Henri, président du comité d’orientation de l’élevage de la Creuse, indique que les collectivités territoriales ont peu d’engouement à financer les dossiers techniques. Pourtant, le président de Bovins croissance se veut serein. « Nous allons chercher des solutions mais notre souhait n’est pas d’augmenter la cotisation des adhérents pour 2010 ». Gilles Pivette, directeur de la chambre d’agriculture, précise que les membres du bureau de Chambres d’Agriculture ont décidé de ne pas augmenter les cotisations pour l’année prochaine afin de ne pas pénaliser un peu plus les éleveurs qui traversent déjà une crise sans précédent.

Des services en plus

La principale activité des techniciens de Bovins Croissance est le contrôle de performance avec la pesée des animaux réalisés chez les éleveurs mais pas seulement. Marc Dudrut, technicien et agréé de l’Institut de l’Elevage pour la manipulation et la contention, organise des formations pratiques (voir encadré) et donne des conseils techniques et pratiques. Dans cette lignée, Richard Dessauve présente la mise en place d’une démarche nationale de conseil. Le programme « essentiel » dont le but est de réaliser d’une part un diagnostic du troupeau et d’autre part, d’analyser sa performance et de trouver des solutions pour l’améliorer. Ce suivi se déroule sur deux visites. La première visite est la réalisation d’un diagnostic du fonctionnement du troupeau au cours duquel le technicien de Bovins croissance observe la morphologie des animaux, la génétique, les critères de reproduction, les conditions élevages… Les points à aborder lors de la seconde visite seront à définir en fonction des attentes de l'éleveur avec des programmes d’amélioration génétiques, conduites du troupeau ainsi que des conseils techniques sur les bâtiments d’élevage. Selon les besoins, la formation pourra être réalisée avec des techniciens spécialisés de la chambre d’agriculture.La réalisation de ce conseil en élevage est de 150 euros. Richard Dessauve et Gilles Pivette attirent l’attention de la salle sur le faible coût de la démarche. Ils soulignent que cette décision est une volonté des professionnels de la chambre d’agriculture dans le but d’attirer dans cette démarche le maximum de jeunes agriculteurs mais aussi d’agriculteurs sans que les coûts soient élevés. Afin de clôturer cette assemblée générale, Frédéric Gouzounat a présenté un diaporama sur la réforme de la PAC et l’impact pour les exploitations creusoises.

Marc Dudrut, technicien et agréé de l’Institut de l’Elevage pour la manipulation et la contention, organise des formations pratiques et donne des conseils techniques et pratiques.
Marc Dudrut, technicien et agréé de l’Institut de l’Elevage pour la manipulation et la contention, organise des formations pratiques et donne des conseils techniques et pratiques. - © D.R.

Les formations proposées

Marc Dudrut, technicien à Bovins Croissance et agréé de l’Institut de l’Elevage pour la manipulation et la contention anime les formations suivantes :
- « Initiation à la manipulation de bovins » : formation théorique et pratique sur le comportement animal (durée : 1 journée).
- « manipulation de bovins » comportement animal, (méthode Sauvignet) formation basée plus sur la présentation des animaux en concours et comice. (durée : 2 jours).
- « manipuler les bovins en toute sécurité » avec initiation à la manipulation, opération de contention des animaux (parc de tri, outil de contention mobile) (durée : 3 jours).
- « initiation à la manipulation au public féminin » (durée : 1 jour).

Information-inscription : Patrick Legoux, responsable formation à la chambre d’agriculture au 05 55 61 50 12.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2222 | février 2019

Dernier numéro
N° 2222 | février 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui