La Creuse Agricole 18 janvier 2013 à 16h03 | Par MH

Élections chambre d’agriculture - Pour une revalorisation des retraites

Willem Snakkers est le Président de la Section des Anciens Exploitants de la FDSEA de la Creuse.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © La Creuse agricole et rurale

Les engagements politiques se succèdent mais sans résultat. Vous demandez l’alignement des retraites agricoles sur celle des salariés. Comment y parvenir?
W.S. : Il faut un engagement fort des Pouvoirs Publics. Le Président de la République a promis en réponse à nos revendications, des avancées intéressantes que nous attendons. Une réflexion est programmée dans le premier semestre 2013 et nous maintiendrons la pression pour que les promesses d’une enveloppe de plus de 650 millions d’euros sur 5 ans pour les retraites se concrétisent. Les différentes rencontres qui ont lieu au niveau national avec les ministres concernés ou leur entourage nous laissent entendre que ces promesses devraient se réaliser au cours du quinquennat.


Vous demandez la prise en compte des 25 meilleures années. Pourquoi ?
W.S. : Cette mesure vise avant tout un alignement sur le régime général mais surtout une amélioration des retraites au final. En effet, un jeune qui débute a beaucoup moins de revenu comparativement aux années dites «de croisière». Sans compter la fin de carrière, surtout quand il n’y a pas de suite familiale, qui tourne «au ralenti». Cela sera d’autant plus vrai avec l’allongement des années de cotisations. A cela s’ajoute les années de crise qui, ainsi, ne seraient pas prises en compte. En résumé, comme il y a des bonnes et des mauvaises années, calculer la retraite sur les 25 meilleures années permet de lisser et d’équilibrer ces aléas. C’est pourquoi nous revendiquons très fort cette méthode de calcul.


Que dire aux plus jeunes exploitants agricoles?
W.S. : Si les jeunes et tous les agriculteurs veulent avoir des retraites plus convenables, il faut absolument augmenter ne serait-ce que de quelques points la cotisation pour la Retraite Complémentaire Obligatoire (RCO). A l’avenir, ce sera cette retraite complémentaire qui fera la différence pour apporter une augmentation bien plus que la retraite de base. Il faut une prise de conscience des actifs sur le fait que le sujet des retraites les concerne totalement et que c’est à eux d’y travailler aujourd’hui pour demain. Les jeunes doivent comprendre qu’il leur faut s’occuper très tôt de leurs futures retraites. Ils doivent également consolider le système par répartition pour que le système général continue de profiter à tous, c’est ce que nous défendons.


Avez-vous d’autres revendications pour les retraités?
W.S. : Restant dans le sujet de la RCO, celle-ci doit être étendue aux conjoints et aux aides familiaux pour les retraités actuels. Les 75% du SMIC votés dans la loi de 2002 à l’unanimité de l’Assemblée Nationale doivent être atteints. Sans oublier, l’accès aux services et aux soins dans nos zones rurales qui va devenir de plus en plus complexe dans un contexte où le maintien à domicile des personnes âgées devient un enjeu majeur. Des améliorations sont nécessaires sur les services autour de la dépendance en milieu rural. La solidarité nationale doit jouer à ce niveau car cela concerne tout le monde.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2205 | octobre 2018

Dernier numéro
N° 2205 | octobre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui