La Creuse Agricole 06 janvier 2010 a 12h04 | Par A.M.

Elections à la Mutualité sociale agricole - Le vote : un encouragement pour les élus

Le président Daniel Gaillat est intervenu au Club de la presse à Limoges dernièrement.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le président Daniel Gaillat, la première vice-présidente Jeanne Leybros et le Directeur général Ludovic Martin au Club de la Presse à Limoges.
Le président Daniel Gaillat, la première vice-présidente Jeanne Leybros et le Directeur général Ludovic Martin au Club de la Presse à Limoges. - © D.R.

Du mardi 5 au mardi 20 janvier 2010, plus de 20 000 électeurs creusois vont voter par correspondance pour élire leurs délégués parmi les 430 candidats présentés.

Les élus cantonaux jouent un rôle important vis-à-vis de leurs voisins et collègues. Car, ces hommes et ces femmes s'investissent personnellement sur le terrain pour améliorer le service aux assurés. Ils sont mobilisés et présents dans les débats avec les pouvoirs publics sur les sujets de la vie familiale et professionnelle : crises agricoles, accès aux soins, vieillissement et maintien à domicile des personnes âgées, accueil de la petite enfance, services à la personne, etc.

Confrontés eux aussi aux crises agricoles, les élus informent sur les possibilités d'aides financières, de soutien social et psychologique. Ils orientent vers les dispositifs existant en matière de protection sociale, sur les outils d'accompagnement social mis en place par les travailleurs sociaux ou les actions conduites par les conseillers de prévention.

Ils sont également en capacité de proposer des solutions collectives qui permettent de répondre globalement à des besoins et des problématiques spécifiques à une région, un département ou un canton.

L'évolution de l'accès et de l'organisation des soins en milieu rural dépend beaucoup de la parole et des besoins exprimés par les patients. Les élus sont là pour faire entendre la voix des assurés notamment dans les conférences de la santé mises en place par les ARS.

Le vote des électeurs sera un acte d'encouragement et de soutien à l'action que mènent les élus, bénévolement, au nom de tous, pour consolider une protection sociale adaptée aux populations agricoles et rurales.

Sans cette représentativité, le monde rural serait sans doute moins présent dans certains débats (mode de garde de la petite enfance, accès aux soins n milieu rural, dépendance, maintien à domicile des personnes âgées, revenu de solidarité active) alors qu'il y occupe une place à part entière grâce à la MSA, elle-même à l'origine d'expérimentations réussies (micro crèches, réseaux gérontologiques, Marpa…) ou encore sollicitée par le gouvernement pour participer à des projets nationaux (carte enfant famille, RSA, jardins d'éveil, etc…).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2316 | janvier 2021

Dernier numéro
N° 2316 | janvier 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS