La Creuse Agricole 27 novembre 2010 à 15h29 | Par Actuagri

Editorial - Viande bovine : les actions de blocage sont une première étape...

Dominique Barrau, secrétaire général de la FNSEA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Depuis l’automne, nous n’avons cessé d’alerter le Gouvernement et les acteurs de la filière sur la situation de l’élevage. Le prix des céréales pèse sur le prix de l’aliment. Les éleveurs de viande bovine n’avaient pas besoin de ça, eux qui subissent une baisse très importante de leurs revenus.

 

Après des opérations de stickage qui ont permis de sensibiliser les consommateurs, les opérateurs et les politiques, une deuxième étape a été franchie : assurer le suivi des cotations pour amener toujours plus de transparence et de vérité sur les prix pratiqués. Ne voyant toujours pas les prix atteindre le seuil de rentabilité, il a fallu passer à une autre étape : le blocage des outils industriels. L’objectif était clair : sensibiliser le principal opérateur, l’entreprise Bigard, qui contrôle 45 % du marché, et sensibiliser de nouveau le Gouvernement à notre situation. Il faut le dire, nous ne dégagerons des revenus qu’avec des prix rémunérateurs. C’est clair ! Pour les atteindre, nous avons besoin de transparence et d’organisation. C’est la vérité !

[...]

La suite de cet éditorial est à lire dans la Creuse agricole datée du vendredi 26 novembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui