La Creuse Agricole 26 mai 2012 à 08h00 | Par Claude Cochonneau/Actuagri

Edito - Suppression de la TVA sociale : Quelle alternative pour relancer l’activité en France ?

Claude Cochonneau, vice président et président de la Commission emploi de la FNSEA.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

François Hollande vient de prendre sa responsabilité de Président de la République. En tant que Président de la Commission emploi de la FNSEA au nom des employeurs agricoles, je tiens avant tout à le féliciter et à lui apporter tous mes vœux de réussite, notre pays en a besoin, les agriculteurs en ont besoin. Le secteur agricole sera dans les 5 ans qui viennent, comme il l’a toujours été, un atout fort de l’économie française, que ce soit à travers le bilan positif de sa balance commerciale, à travers son maillage territorial qui fait vivre nos campagnes ou encore à travers les emplois qu’il offre. Pour autant, il convient d’être prudent. Car dans un monde qui va de plus en plus vite, les vérités d’aujourd’hui ne seront pas forcément les réalités de demain. Et si l’on veut que l’agriculture demeure ce gisement de croissance et d’emplois non délocalisables, il faut aussi l’orienter dans la bonne direction. Notre nouveau Président a martelé tout au long de sa campagne qu’il reviendrait sur le choix de faire financer les prestations familiales par une hausse de TVA. Nous prenons acte de sa position. Reconnaissons-lui le droit de trouver des défauts à cette nouvelle source de financement. Nous-mêmes, à la FNSEA, nous n’avons pas de position dogmatique qui nous pousserait à souhaiter de manière aveugle la hausse de la TVA. Toutefois, si nous militons depuis plus de 15 ans pour une TVA-emploi, c’est que nous avons étudié la question sous toutes les coutures : actuellement, le mode de financement de la protection sociale, basé sur les salaires pénalise l’activité en France et favorise les importations. Il freine notre compétitivité sur le territoire national et à l’export, et dope la compétitivité de nos concurrents étrangers…
Le constat est clair et partagé par tous : il est urgent de changer de mode de financement. Pourquoi choisir la TVA ? Parce qu’elle présente l’intérêt majeur de faire participer les importations au financement de notre système social, ce qui n’est pas rien dans un monde ouvert au sein duquel les barrières tarifaires aux frontières n’existent plus. Parce que la TVA permet une action directe et forte de réduction du coût du travail et donc l’amélioration de la compétitivité des entreprises qui consacrent une part importante de leur chiffre d’affaires à l’emploi.
Parce qu’elle permet de concilier deux objectifs : maintenir un haut niveau de protection sociale en France, tout en favorisant la compétitivité des exploitations.
Jusqu’à ce jour, aucune des autres pistes de réforme évoquées ne réunit ces atouts.
Bien sûr, nous sommes prêts à la FNSEA, à travailler sur de nouvelles idées, à apporter notre concours et notre expérience à une nouvelle réflexion. Mais ce que nous craignons, et ce que nous refusons par dessus tout, c’est qu’une fois de plus, on repousse toute idée de réforme, qu’une fois de plus l’immobilisme règne.
La TVA sociale n’est certainement pas la solution miracle, ses conditions d’adoption sont sûrement discutables, mais elle a le mérite de faire bouger les lignes. Elle a le mérite d’agir positivement sur l’emploi en France.
Pour nous, il est essentiel de poursuivre sur cette dynamique.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2222 | février 2019

Dernier numéro
N° 2222 | février 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui