La Creuse Agricole 26 septembre 2019 à 07h00 | Par Thierry FOUSSIER-OIER des Bordes-Nicolas DAGORN-ARVALIS Institut du végétal

Écho de la Ferme des Bordes

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © OIER des Bordes

Petit à petit, un paysage semi-désertique
Du 1er juillet 2018 au 31 août 2019, le déficit de pluviométrie par rapport à la moyenne 1958-2018 est de 390 mm, soit l'équivalent d'une demi-année de précipitation. Les dernières pluies significatives sont tombées les 4 et 5 juin (43 mm) suivis de 20 mm en plusieurs fois jusqu'au 14 juin. À partir du 23 juin, une première séquence « caniculaire » s'installe pour une durée de 8 jours (température maximale 40,1 °C le 29 juin). Au cours de l'été, les températures maximales journalières ont dépassée 25 fois les 30° et 4 fois les 40. Petit à petit un paysage semi-désertique s'est installé.

Des rendements records pour les mélanges céréales protéagineux en AB
La sole de mélange céréales-protéagineux pour la campagne était de 12,4 ha (8,9 semés en d'automne et 3,5 au printemps). 509,7 qx ont été récoltés (autonomie autour de 250-270 qx). Le rendement moyen est de 44,4 qx/ha pour les mélanges d'hiver et 32,1 qx/ha pour ceux de printemps.
La part de protéagineux dans les mélanges récoltés est globalement faible et très hétérogène (de 5 % à 20 %).

Un maximum de pâturage malgré tout...
Quel que soit le système (conventionnel ou biologique), aucun lot d'animaux n'a été complémenté avant le 5 août, démontrant une nouvelle fois l'intérêt de gérer la culture de l'herbe et le pâturage.
Une partie des vaches suitées charolaises sont affouragées depuis le 21 août, date à laquelle les veaux mâles les plus lourds ont été sevrés (17 sur 39). Les mâles non sevrés sont complémentés avec 2,5 kg par animal et par jour d'un mélange céréale-colza. La croissance moyenne des 39 broutards mâles est de 1 242 g/jour de la naissance au 21 août sans complémentation.
Aucune des 22 broutardes n'a été sevrée, le pâturage s'étant poursuivi jusqu'au 28 août (croissance moyenne de 1 182 g/jour de la naissance au 21 août).
Les vaches limousines sont affouragées depuis le 12 août. Il n'y a pas eu de sevrage en raison de l'âge des veaux (date moyenne de naissance 24/02).
Un achat de fourrage a eu lieu dans les deux systèmes pour pallier à l'affouragement précoce des animaux.

- © OIER des Bordes

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui