La Creuse Agricole 12 mars 2010 à 14h46 | Par A.M.

Droit de réponse - Réponse ouverte à Monsieur Snakkers

Suite à l’éditorial paru la semaine dernière, le député de la Creuse, Jean Auclair, nous fait parvenir ce droit de réponse.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Monsieur, je constate que vous avez bien reçu mon courrier mais que vous n’en avez manifestement pas compris la teneur ou plutôt vous feignez de ne pas l’avoir compris. Prenez le temps de le relire. Je m’adresse à vous Monsieur Snakkers et non pas au président des anciens exploitants que vous devriez représenter. En effet, dans l’éditorial, dont vous êtes, semble-t-il, l’auteur, vous sombrez dans la propagande politicienne !

 

Je suis tout de même surpris que vous me reprochiez d’écrire à la section des anciens exploitants ! Pour qui vous prenez-vous pour m’indiquer ce que je devrais faire. Je n’ai aucune leçon à recevoir de vous Monsieur Snakkers ! J’ai été mis en cause par vos « propres » déclarations publiées dans le journal La Montagne. J’estimais donc être en droit d’y répondre et d’expliquer mon vote concernant la proposition de loi déposée par le Parti Socialiste en 2007 et proposée à l’inscription à l’ordre du jour la veille des élections régionales. Le groupe politique auquel j’appartiens aurait pu refuser son inscription mais a fait preuve de responsabilité et de transparence.

 

Que vous ne partagiez pas mes idées et que vous défendiez celle d’un autre parti qui, au passage, a certes proposé la RCO mais ne l’avait pas financée tout comme l’APA et les CTE c’est votre droit. Par contre, que vous m’attaquiez personnellement est tout à fait déplorable ! Je me garderai bien, moi, de publier quelques commentaires du même ordre !

 

En agissant de la sorte, vous desservez uniquement ceux que vous êtes sensé représenter et c’est là que le bât blesse ! Votre partialité est affligeante : vous vous confinez dans un mutisme coupable à l’égard des élus minoritaires qui n’ont voté aucun texte législatif concernant l’agriculture, ni les retraites depuis 2002...

 

Monsieur Snakkers, la démagogie et les amalgames faciles n’ont pas de place dans le cadre du débat général sur les retraites incluant bien évidemment le secteur agricole. Une réforme par essence ne se fait pas de manière sporadique et la législation touchera tous les secteurs d’activité prenant en compte leur spécificité. C’est dans ce cadre qu’une solution viable au problème des conjoints et aides familiaux sera trouvée. Je m’y engage.

 

De nombreux anciens exploitants m’ont confié qu’ils désapprouvaient vos positions partisanes d’une part et que votre agitation médiatique, d’autre part, était uniquement justifiée par vos ambitions électoralistes…

 

Alors, Monsieur permettez-moi ce conseil : pour être crédible, revêtez le costume de président responsable, n’agissez plus en marionnette partisane car, je vous le répète votre attitude dessert les retraités agricoles !

 

Contrairement à vos allégations, Je me suis engagé, depuis longtemps, et à travers tous mes mandats, à mener des actions en faveur de mes concitoyens, qu’ils soient actifs ou retraités, de quelques secteurs d’activité qu’ils soient, et cela que ce soit avant, pendant, ou après des élections ! Par contre, pour ce qui vous concerne je suis à la veille de vous entendre faire des propositions responsables, vous êtes dans le dénigrement permanent !

 

Je ne sais pas, Monsieur Snakkers, si vous lisez souvent La Creuse agricole mais il n’y pas plus aveugle que celui qui ne veut pas voir ! Modestement je vous rappelle quelques avancées notoires récentes pour la profession agricole  auxquelles je ne suis pas étranger sans pour autant avoir fait de la politique spectacle comme vous et vos amis savent si bien le faire : l’autorisation de retournement des prairies ; la reconduction et la revalorisation de la PHAE 2 pour 5 années ; ou encore la majoration pour 3 années de 3 euros/brebis de l’aide aux ovins pour tous les éleveurs qu’ils soient adhérents ou non à un groupement…etc. Voilà, Monsieur Snakkers, des mesures concrètes que j’ai défendues sans concession et que moi j’ai votées !

 

Dorénavant, nous verrons bien qui votera la reforme des retraites à l’automne 2010 !

 

Jean Auclair, député de la Creuse

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui