La Creuse Agricole 14 décembre 2010 a 15h15 | Par Sophie Giraud

Dossier Bâtiments - Les subventions et la réglementation

Le Plan de modernisation des bâtiments d'élevage (PMBE) contribue au financement des projets des éleveurs de bovins, ovins et caprins. Bilan et rappel des critères d'éligibilité. Un dossier de cinq pages sur les bâtiments est à découvrir dans la Creuse agricole datée du 10 décembre dernier.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Pour le Plan de modernisation des bâtiments d'élevage, un montant minimum d'investissements éligibles est fixé à 15 000 euros en ce qui concerne l’intervention de l'Etat.
Pour le Plan de modernisation des bâtiments d'élevage, un montant minimum d'investissements éligibles est fixé à 15 000 euros en ce qui concerne l’intervention de l'Etat. - © D.R.

Plan de modernisation des bâtiments d'élevage : mode d'emploi

 

Pour qui ?

Tous les éleveurs, ainsi que les Cuma, situés sur l'ensemble du territoire (hors Corse et Dom), qui respectent les conditions d'accès (notamment celles relatives au respect des normes minimales en matière d'environnement, et de bien-être et de santé des animaux), sont concernés par ce plan.

Pour quels investissements ?

Les investissements éligibles sont en lien direct avec l'activité d'élevage et concernent la rénovation ou l'extension de bâtiments existants ou une construction neuve. Il s'agit de financer les projets de logement des animaux, les constructions nécessaires à l'activité d'élevage (ouvrages de stockage d'aliments, de fourrage, etc.) et, sous certaines conditions, les équipements de gestion des effluents (voir ci-dessous) ou encore les ateliers de transformation des produits d'élevage.

 

Certains équipements collectifs en lien avec l'activité d'élevage des adhérents des Cuma sont concernés. Il s'agit exclusivement de matériels d'affouragement, de paillage, de séchage de fourrage en grange, d'épandage des effluents d'élevage, de contention, manutention et pesée des animaux et de fabrication d'aliments à la ferme. En ce qui concerne l'aide à la mécanisation de l'élevage en zone de montagne, sont aussi concernés certains matériels adaptés à des conditions de forte pente ou à des conditions difficiles ou spécifiques en termes d'accessibilité, d'altitude et de taille du parcellaire.

[...]

Lire la suite du dossier Bâtiments dans la Creuse agricole datée du 10 décembre.

Si vous envisagez de réparer un toit endommagé, ou de réaliser des travaux de désamiantage, le revenu supplémentaire émanant du photovoltaïque peut vous aider à financer la rénovation.
Si vous envisagez de réparer un toit endommagé, ou de réaliser des travaux de désamiantage, le revenu supplémentaire émanant du photovoltaïque peut vous aider à financer la rénovation. - © D.R.

Haute-Loire. Le point sur l'intérêt du photovoltaïque dans le monde agricole avec Agréole Développement.

Un revenu supplémentaire

 

Les panneaux photovoltaïques recouvrent de plus en plus de toitures de bâtiments agricoles. Il faut dire que le photovoltaïque apporte des réponses à plusieurs types de problématiques. Vous avez un projet de construction de bâtiment neuf ? Vous souhaitez rénover un bâtiment existant ? Vous envisagez de compléter le revenu de votre exploitation ? Alors, l'installation d'une centrale photovoltaïque peut s'avérer pertinente. C'est ce que nous explique Marie Pouilhe, chef de projet d'Agréole Développement, un cabinet de conseils spécialisé dans les énergies renouvelables et en particulier le photovoltaïque. « L'électricité produite par les panneaux photovoltaïques est achetée par EDF à un tarif garanti. Ce système de rachat de l'électricité produite par l'installation photovoltaïque permet à l'agriculteur d'obtenir un revenu supplémentaire sans surcroît de travail. Une centrale photovoltaïque nécessite en effet simplement une surveillance régulière (contrôle du fonctionnement et des niveaux de production) des installations », explique-t-elle.

[...]

La suite de cet article et du dossier Bâtiments est à lire dans la Creuse agricole datée du 10 décembre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2347 | septembre 2021

Dernier numéro
N° 2347 | septembre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS