La Creuse Agricole 05 novembre 2021 a 07h00 | Par JG

Détresse agricole sur l’ensemble du département de la Creuse

Suite à l’appel à mobilisation de la FDSEA et des JA 23, les agriculteurs creusois ont manifesté leur colère face à la hausse des charges avec notamment la flambée des prix du carburant.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © JG

Ce sont près de trois cents agriculteurs qui ont manifestés ce mercredi 3 novembre 2021 sur le département de la Creuse. Les problèmes sont nombreux, entre autres la hausse des charges et celle du carburant, qui perdurent depuis de trop longues années.
Six barrages filtrants étaient en place pour bloquer les entrées du département : Létrade, La Courtine, Bourganeuf, Gouzon, La Souterraine et Genouillac. Une distribution de tracts expliquant que pour la profession la hausse des charges n’est plus soutenable et que pour tout le monde rural ces hausses de carburant ne sont plus admissibles aussi ! Pour les exploitations cette hausse des charges représente une augmentation de plus de 15 000 €.
« On ne s’en sort plus sur les exploitations agricoles, et même moi avec ma femme qui travaille à l’extérieur. Mais elle va à plus de 50 km et donc on est encore plus impacté car la hausse du carburant nous coûte 2 000 à 3 000 € de plus. Ça va s’arrêter quand ? il faut que l’État réagisse rapidement » explique Régis, éleveur présent sur le blocage de Gouzon.
La FDSEA et les JA appellent l’ensemble du monde agricole et du monde rural à venir manifester le samedi 6 novembre 2021 à Guéret pour rencontrer les représentants l’État. Le rendez-vous est donné à 10 h à l’Espace André Lejeune à Guéret pour une multitude d’actions avant cette rencontre.
Les agriculteurs tenaient par cette action à rappeler que malgré les attaques et les difficultés qu’ils subissent ils sont encore présents dans l’économie locale. Et que si leur situation ne s’arrange pas, ils disparaîtront mais ne seront pas les seuls. Avec eux, disparaîtront l’ensemble des services et emplois qu’ils génèrent autour de leur métier.
« Le prix du GNR dépasse les 1,10 € le litre ! c’est du jamais vu, s’insurge le président de la FDSEA Christian Arvis. La flambée de l’énergie et l’augmentation des charges, notamment des matières premières, entraîne une augmentation du niveau des charges sur les exploitations à laquelle les agriculteurs ne peuvent plus faire face. Doit-on rappeler que pour notre métier un agriculteur c’est 7 emplois induits ? Face à cette crise, le gouvernement nous balance 100 euros à la figure en espérant nous calmer ! C’est du foutage de gueule, moi j’appelle ça de la provocation, alors j’appelle toute la ruralité creusoise à venir nous rejoindre samedi matin à 10 h à l’Espace André Lejeune à Guéret pour dénoncer cette surtaxation de l’état français ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2358 | décembre 2021

Dernier numéro
N° 2358 | décembre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS