La Creuse Agricole 29 août 2015 à 08h00 | Par MH

Des sillons et des éoliennes

Pour cette édition 2015, la Fête de l’agriculture organisée par Jeunes Agriculteurs 23 a posé ses valises en terre evahonienne.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © MH

Plus de 2 000 entrées et un millier de repas servis, des chiffres qui démontrent encore le succès de ce rendez-vous devenu incontournable qu’est la Fête de l’agriculture. Un cru 2015 qui a fait le choix du plateau d’Évaux-les-Bains, au pied des éoliennes, pour accueillir les finalistes départementaux du concours de labour. Un territoire « dynamique et innovant » comme l’a remarqué son maire, Bruno Papineau. En effet, Évaux-les-Bains recense notamment parmi ses infrastructures des thermes et un casino. Elle compte la plus importante Cuma du département, un GIE pour le blé d’Évaux dont la production sert à la fabrication de la baguette « La Limousette ». Enfin, en matière d’énergies renouvelables, la commune peut se prévaloir d’initiatives nombreuses individuelles ou collectives en matière de photovoltaïque et également de l’implantation d’éoliennes.

Un jour de fête, mais…
Sur le site, animations diverses, exposants et stands partenaires ont rythmé la journée. Un jour de fête malgré un contexte morose pour l’agriculture comme l’ont rappelé les différents intervenants. L’occasion donc pour Jeunes Agriculteurs 23, par la voix de son vice-président, Vincent Laforge, de revenir sur les attentes fortes de la profession en ces temps particulièrement difficiles. Soulignant la non-réponse apportée par le plan d’urgence gouvernemental à la crise agricole, le représentant JA a martelé la demande de prix rémunérateurs. Sur la PAC et la paperasserie liée à l’avance de trésorerie, il a interrogé « pourquoi ne pas mettre en place une avance de trésorerie automatique ? ». Enfin, comment ne pas évoquer la sécheresse. « La reconnaissance du département en calamités agricoles est indispensable ! » a-t-il lancé.

Plus de Creuse sans agriculture
Se faisant l’écho de ces propos, le représentant du Conseil départemental, Nicolas Simonnet a rappelé lui aussi que le plan gouvernemental n’était pas la solution puisqu’il « ne répond pas aux besoins des agriculteurs. Ce n’est pas une véritable politique d’accompagnement de l’agriculture ». En réponse aux inquiétudes liées à la sécheresse, il a annoncé le soutien du Conseil départemental via la mise en place d’aides d’achat aux semences de prairies et de dérobées notamment. Enfin, le Département s’attellera à mettre en place des solutions « pour développer les filières courtes », en imposant « l’utilisation de produits locaux dans la restauration collective ».
Pour le député creusois, Michel Vergnier, la crise est « structurelle ET conjoncturelle ». « Il n’y a plus de Creuse sans paysans. 14 % de l’activité économique creusoise est agricole » a-t-il tenu à souligner.
Du côté de l’État, Philippe Chopin, préfet de la Creuse, a assuré s’être fait l’écho des messages des agriculteurs au plus haut niveau. Et s’il pense que la PAC reste malgré tout plus favorable aux éleveurs, il reconnaît que « la mise en place est compliquée ». Pour la sécheresse, « on travaille à la constatation » a-t-il indiqué avant d’ajouter que le dossier serait déposé en septembre. Sur le plan d’urgence, « on va essayer de consommer l’enveloppe actuelle car si on n’utilise pas ce qu’on a avant, on n’aura pas de rallonge » a-t-il souligné, même si, lors de sa venue, Bernard Cazeneuve a fait part de l’annonce prochaine par Stéphane Le Foll, d’un abondement des aides de l’État. Quoiqu’il en soit le Préfet a tenu à laisser un message d’espoir. « Si nous (les représentants de l’État, ndlr) sommes là, c’est aussi pour dire que la France ne laisse pas tomber son agriculture. Nous savons ce qu’elle a représenté dans le passé, ce qu’elle représente dans le présent et ce qu’elle représentera dans le futur ».
Les concurrents et plus particulièrement les finalistes ont largement été récompensés par les différents partenaires. Les vainqueurs se retrouveront pour la finale régionale du Massif Central qui se déroulera ce dimanche 30 septembre, à Riom (63).

Les finalistes

Labour à plat bisoc : Romain Ageorges
Labour à plat trisoc : Romain Peinaud
Labour à planche bisoc : Damien Peinturier et Sébastien Dallot
Labour à cheval : Adrien Jamot, Thierry Jamot, Emmanuel Briat.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2205 | octobre 2018

Dernier numéro
N° 2205 | octobre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui