La Creuse Agricole 06 février 2019 à 08h00 | Par CDA 23

Des lauréats dans toutes les productions creusoises !

Dans le cadre de sa campagne d’analyses de fourrages, la Chambre d’Agriculture de la Creuse a voulu récompenser les meilleurs fourrages en offrant le prix de l’analyse aux éleveurs.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © CDA 24

Les 3 fourrages qui présentaient les meilleures valeurs alimentaires proviennent du Gaec Chazepeau à Saint-Bard pour un ensilage d’herbe (2e année consécutive), du Gaec Desarmenien Pradeux à Rougnat pour un ensilage de maïs et du Gaec Le Paradis à Saint-Maurice-la-Souterraine pour un enrubannage de regain.
Ces 3 exploitations (bovin lait, bovin viande et caprin) ont un point commun : la recherche de fourrages à forte valeur alimentaire pour conforter l’autonomie alimentaire et assurer de bonnes performances animales.

Meilleur ensilage d’herbe première coupe : Gaec Chazepeau, Saint-Bard
Ensilage d’herbe de ray grass trèfle violet récolté le 7 mai 2018 à 638 °C
Élevage de bovins lait
Conseiller : Laurent Romain

MS MAT Digestibilité UFL PDIN PDIE UEL
38,7 % 18,1 % 75,1 % 0,89 112 79 1,03

Témoignage de Robin Leclercq :
« La prairie ensilée est âgée de 2 ans, elle est composée d’un mélange de ray-grass hybride associé à 3 trèfles (violet, blanc et incarnat). La fauche a eu lieu avant l’épiaison à un cumul de températures de 638 °C, début mai la météo annonçait 3 jours de beau temps et nous en avons profité ! »
« Pour assurer une bonne alimentation hivernale, notre objectif est de récolter un fourrage de haute valeur nutritive où on privilégie la qualité plutôt que la quantité. »
« Notre chantier de récolte est rapide avec la fauche qui est réalisée par une entreprise avec 9 mètres de coupe rassemblés sur 3,50 m, l’ensilage est réalisé par la CUMA 60 heures après la fauche. »
« La prairie a reçu 30 m3 de lisier en janvier et, suite au conseil de la Chambre d’Agriculture (lié au cumul de températures de 200 °C base 1er janvier) 50 unités d’azote le 15 février. »
« Cet ensilage est distribué aux vaches laitières, il permet de couvrir 23 litres de lait. Pour obtenir un ensilage de très haute qualité, il faut tout d’abord récolter de bonne heure, toujours avant l’épiaison ensuite, il faut semer des prairies avec des mélanges adaptés et bien les fertiliser. »

Meilleur enrubannage de deuxième coupe : Gaec Le Paradis, Saint-Maurice-la‑Souterraine
Enrubannage de trèfle violet récolté le 30 juillet 2018
28 jours après la première coupe, rendement 4,7 tonnes de MS/ha.
Élevage de caprins
Conseiller : Romain Lesne

MS MAT Digestibilité UFL PDIN PDIE UEL
60 % 16,1 % 68,9 % 0,69 102 79 1,05

Témoignage de Sylvain Chervy
« Le trèfle violet a été fauché 28 jours après une première coupe en enrubannage. Dès que la fenêtre de 3 jours de beau temps a été annoncée, j’ai déclenché le chantier de récolte au stade début floraison.
Cette coupe est destinée aux chèvres en pleine lactation alors que la première est réservée l’hiver à nos ovins et nos bovins qui sont à l’entretien. »
« Le trèfle violet a été fauché à la conditionneuse dans la matinée du 31 juillet, le lendemain matin l’andaineur a été passé à la rosée et le fourrage est resté en andain jusqu’au pressage le 3ème jour. L’enrubannage s’est déroulé dans la foulée. Je précise que le fourrage a pu garder un maximum de feuilles car il n’a pas subi de fanage. »
« Pour obtenir un enrubannage présentant de bonnes valeurs alimentaires, j’implante des prairies avec une forte proportion de légumineuses. Le plus important c’est d’être vigilant sur les stades de récolte.
Je privilégie au maximum la valeur alimentaire plutôt que le rendement, d’autant plus que les repousses des fauches précoces sont plus fournies en feuille. Il faut être délicat sur les différentes étapes de récolte et n’intervenir que lorsque le fourrage n’est pas trop sec. C’est-à-dire tôt le matin ou en fin de journée pour conserver un maximum de feuilles »

Meilleur ensilage de maïs : Gaec Desarmenien Pradeux, Rougnat
Ensilage de maïs semé le 27 avril et récolté le 31 août 2018
Élevage de bovins charolais inscrits, vente de reproducteurs
Conseiller : Laurent Romain

MS MAT Amidon Cellulose Brute Digestibilité UFL UFV PDIN PDIE UEL UEB
36,9 % 6,2 % 29,6 % 20 % 72,5 % 0,92 0,82 38 61 0,93 1,01

Témoignage de Benjamin Pradeux
« Le maïs a été semé précocement, le 27 avril, c’est un indice 250 qui correspond bien pour notre secteur. La fertilisation a été soignée avec 40 tonnes de fumier et 900 kg de chaux magnésienne sur le labour. Le précédent cultural était une prairie que j’ai détruite avec un déchaumeur à disques. »
« Mon objectif c’est d’obtenir un ensilage entre 32 % et 35 % de Matière Sèche, cette année la récolte a eu lieu un mois plus tôt que d’habitude, à cause de la sécheresse. »
« Je recherche un maïs qui présente à la fois un fort développement végétatif, une bonne digestibilité et beaucoup de grains. Pour arriver à ce résultat, il faut d’abord choisir une variété riche en grains bien adaptée à notre région, ensuite il est important de l’implanter dans une bonne terre, de bien fertiliser et surtout de semer en bonnes conditions. »
« Mon maïs est destiné à l’engraissement des génisses et des vaches de réforme ainsi qu’aux taurillons, j’en distribue également aux vaches allaitantes pour améliorer la qualité de la ration de base. »
Action ayant bénéficié d’une contribution du fond CASDAR
Contact : Hervé Feugère - 05 55 61 50 06.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui