La Creuse Agricole 24 juin 2020 à 07h00 | Par Thierry FOUSSIER OIER des Bordes Elodie ROGET et Nicolas DAGORN ARVALIS – Institut du végétal

Des à-coups climatiques perturbants pour la gestion de l’herbe

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Climatologie de la station Expérimentale des Bordes (36120 Jeu-les-Bois) d’avril à mai 2020.
Climatologie de la station Expérimentale des Bordes (36120 Jeu-les-Bois) d’avril à mai 2020. - © OIER des Bordes

Après une fin d’hiver sèche, la station expérimentale de Jeu-les-Bois a pu profiter d’un printemps chaud et régulièrement arrosé depuis mi-avril. Un cumul de pluies s’élevant à 164 mm entre le retour des pluies significatives (17/04) et la mi-mai (13/05) a permis la reprise de végétation des prairies. Dès la seconde quinzaine de mai, les températures ont augmenté et les pluies ont disparu, ce qui a permis de récolter le 1er cycle des 3 plates-formes expé­rimentales (Fertilisation sur Prairie Multi-Espèces, Fertilisation AB sur Prairie Temporaire et Fertilisation AB sur Prairie Permanente).

80 % des fauches réalisées fin mai
85 ha (MCPI, prairies) destinés à l’alimentation des troupeaux bio (26,9 ha), conventionnel (37,1 ha) et du bâtiment engraissement (21 ha) ont été fauchés depuis la mi-avril. Les températures élevées de la dernière décade de mai ont permis de récolter 24 ha en foin. Les tonnages récoltés permettent déjà d’atteindre l’autonomie hivernale pour le cheptel conventionnel (162 t de MS récoltées pour une autonomie à 150 t de MS) et de l’approcher fortement en AB (100 t de MS pour un objectif à 110 t de MS). 70 % des 20 hectares restant à récolter sont des surfaces bio.

Gestion du pâturage
Les fortes précipitations qui se sont abattues sur les bassins versants de la Bouzanne et du Gourdon les 10 et 11 mai (46 mm à Jeu-les-Bois) ont provoqué l’inondation de 12 ha de prairie qui devaient être pâturés par les vaches charolaises. Pour ne pas interrompre le pâturage, il a été décidé de « sacrifier » des repousses de RGI afin de préserver les prairies pérennes. Le retour sur les hectares inondés a eu lieu une semaine après.

Plate-forme 2020 « Dérobées estivales »
Dans la continuité du travail de 2019 sur l’adaptation au changement climatique, et en partenariat avec le programme Herbe & Fourrages du Centre Val-de-Loire, la plate-forme de démonstration « dérobées estivales » a été mise en place les 28 et 29 mai 2020 pour une seconde année d’observations. L’implantation des 19 bandes s’est faite dans des conditions plutôt sèches. Sans pluies significatives depuis le semis, les levées sont très hétérogènes le 8 juin.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2288 | juillet 2020

Dernier numéro
N° 2288 | juillet 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui