La Creuse Agricole 19 août 2009 à 15h14 | Par D. Didier GUERIN GDS Creuse – Farago Creuse

Déménagement de GDS Creuse et sa filiale - Nouveaux locaux pour GDS Creuse et Farago Creuse pour répondre aux nouveaux besoins

L’évolution tant en matière d’activité, de réglementation que de demandes des clients implique de nouveaux locaux pour GDS Creuse et sa filiale.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La réflexion sur les mesures à mettre en place pour résoudre ces différentes problématiques liées au logement de GDS Creuse et de Farago Creuse (GDS Services 23) a débuté en 2007. Elle a débouché sur le choix de la construction d’un nouveau bâtiment regroupant les deux structures avec magasin d’exposition, garage et lieux de stockage. Afin que l’accès soit facilité avec une bonne visibilité « commerciale » et au voisinage d’autres OPA, le lieu d’implantation a été décidé rue Alexandre Guillon.
La réflexion sur les mesures à mettre en place pour résoudre ces différentes problématiques liées au logement de GDS Creuse et de Farago Creuse (GDS Services 23) a débuté en 2007. Elle a débouché sur le choix de la construction d’un nouveau bâtiment regroupant les deux structures avec magasin d’exposition, garage et lieux de stockage. Afin que l’accès soit facilité avec une bonne visibilité « commerciale » et au voisinage d’autres OPA, le lieu d’implantation a été décidé rue Alexandre Guillon. - © D.R.

Afin de répondre favorablement aux exigences réglementaires, à l’augmentation d’activité et aux demandes de la clientèle, il est aujourd’hui nécessaire que GDS Creuse et Farago Creuse (GDS Services 23) se retrouvent dans de nouveaux locaux plus adaptés.

Une évolution nécessaire du bâtiment pour les salariés des deux structures

Si le nombre de salariés (10) de GDS Creuse reste constant depuis 10 ans bien que l’arrivée de nouvelles missions ait entrainée une augmentation liée de l’activité, pour Farago Creuse (GDS Services 23), le nombre de techniciens est passé de 1 à 7 (voir article du 17 juillet). Parallèlement à cette augmentation du nombre des personnes, des modifications du champ réglementaire et de la réglementation elle-même font que des aménagements du bâtiment actuel seraient à réaliser si le siège de nos deux structures ne changeait pas d’adresse.

Une obligation incontournable pour le PH3

L’activité taupe qui constitue le 2ème pôle d’action de Farago Creuse (GDS Services 23) demande l’utilisation de PH3. Or, ce produit implique, du fait de son classement en produit très toxique, des conditions de stockage très draconiennes. Aux environs d’une tonne de ce produit étant utilisée par an (utilisation par les techniciens dans leurs prestations, vente aux agriculteurs agréés), les lieux de stockage actuels ont été indiqués comme non-conformes par la DRIRE pour entreposer de telles quantités. Il nous a été ordonné de modifier notre système d’où l’incontournable nécessité de disposer d’un nouveau lieu de stockage pouvant entreposer jusqu’à une tonne de PH3 (seuil maximum de lieu de stockage de produit très toxique soumis à déclaration). La poursuite de l’activité taupe par Farago Creuse (GDS Services 23) est donc conditionnée à la mise en place d’un nouveau système de gestion de cet entreposage du PH3. Une alternative possible pourrait passer par des livraisons fractionnées. Mais, ce système, outre les difficultés de mise en place et les risques de rupture de stock qu’il pourrait engendrer, entrainerait des frais supplémentaires conséquents.

La nécessité d’un magasin d’exposition du fait de la diversification de la clientèle et de la performance des produits

Proximité, technicité, professionnalisme et réactivité constituent les éléments de base de l’action de Farago Creuse (GDS Services 23). Pour respecter ces fondamentaux, Farago Creuse (GDS Services 23) a :

- diversifié la gamme de ses services et de ses produits pour répondre aux nouvelles demandes émises et nouveaux besoins identifiés avec la recherche de valeur ajoutée technique dans un contexte financier le plus favorable possible. Ainsi, au cours des années, autour des parages et écornages des bovins adultes sont venus s’additionner la dératisation, la désinfection, la lutte contre les taupes, l’écornages des veaux, la clôture électrique permanente et mobile, … ;

- élargi sa clientèle vers les collectivités locales (mairies, communautés de communes…), entreprises (industries agroalimentaires, « métiers de bouche »…) et particuliers. Ainsi, la densification de la clientèle permet de limiter les coûts de déplacement notamment, l’intervention avec des cahiers des charges plus exigeants renforce le professionnalisme et la qualité des prestations. L’ensemble de ces acquis profite à chacun en retour.

Face à cette évolution, la demande d’exposition des matériels proposés a été exprimée de manière de plus en plus importante. La méconnaissance des différents raticides et leurs supports, l’action clôture de début d’année ou l’exemple récent des désinsectiseurs électriques pour insectes volants en représentent des illustrations flagrantes. La mise en place d’un magasin de présentation des différentes gammes s’impose pour le développement et, donc, la présence à terme de Farago Creuse (GDS Services 23).

Le choix d’un nouveau bâtiment

Commencée courant 2007, la réflexion sur les mesures à mettre en place pour résoudre ces différentes problématiques a débouché sur le choix de la construction d’un nouveau bâtiment regroupant les deux structures avec un magasin de vente où seront exposées les différentes gammes, le garage et les lieux de stockage, notamment, des produits raticides et du PH3. Afin que l’accès soit facilité avec une bonne visibilité « commerciale » et au voisinage d’autres OPA, le lieu d’implantation a été décidé rue Alexandre Guillon (à proximité de Groupama, de la MSA, du Crédit Agricole…) du fait d’un terrain adéquate disponible. A la lumière de ces différents éléments, le conseil d’administration de GDS Creuse a décidé, dans un 1er temps, l’achat du terrain le 27 mars 2008. Il a validé la phase d’étude du projet lors de sa réunion du 5 décembre 2008 et a entériné l’ensemble du projet lors ce dernier Conseil d’Administration du 7 juillet 2009.

Un investissement conséquent mais un impact minime pour les adhérents

L’investissement nécessaire pour le terrain et la construction du bâtiment s’avère, évidemment, conséquent. Ainsi, le devis pour le bâtiment se monte à 1 100 000 euros. Différents éléments viennent tempérer cet investissement. Ainsi, la toiture disposera d’une couverture photovoltaïque qui, par l’intermédiaire, du contrat avec EDF, sera entièrement financée et dégagera à terme un reliquat. Pour la partie Farago Creuse (GDS Services 23), un dossier de demande d’aide a été déposé auprès du conseil régional et du conseil général, il a reçu un avis favorable. GDS Creuse est propriétaire de son siège actuel ainsi que du garage de stockage. La vente de ces biens viendra d’autant diminuer le montant net de l’investissement. La période difficile actuelle fait que les appels d’offre vont être plus favorables et ainsi diminuer le montant du devis initial. L’ensemble de ces éléments fait que l’impact au niveau des adhérents devrait se situer aux environs de 10 euros en moyenne par élevage et par an tout en sachant, comme indiqué plus haut, que le maintien de la situation actuelle aurait nécessité des investissements.

Un investissement pour une poursuite et une amélioration des apports de GDS Creuse et de Farago Creuse (GDS Services 23)

Comme indiqué plus haut, cet investissement a été réfléchi depuis plusieurs années. Il s’intègre dans la logique de développement des actions de GDS Creuse afin de renforcer son expertise sanitaire collective en santé animale au service de tous les éleveurs dans les différentes espèces et de Farago Creuse (GDS Services 23) afin de faciliter les missions sanitaires de GDS Creuse.

En raison de l’évolution de Farago Creuse (GDS Services 23), la demande d’exposition des matériels proposés a été exprimée de manière de plus en plus importante. La méconnaissance des différents raticides et leurs supports, l’action clôture de début d’année ou l’exemple récent des désinsectiseurs électriques pour insectes volants en représentent des illustrations flagrantes.
En raison de l’évolution de Farago Creuse (GDS Services 23), la demande d’exposition des matériels proposés a été exprimée de manière de plus en plus importante. La méconnaissance des différents raticides et leurs supports, l’action clôture de début d’année ou l’exemple récent des désinsectiseurs électriques pour insectes volants en représentent des illustrations flagrantes. - © D.R.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2303 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2303 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui