La Creuse Agricole 13 juin 2022 a 07h00 | Par Marie Francillout

De nombreux sujets pour les anciens exploitants

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © MF

Ce vendredi 3 juin s’est tenue l’assemblée générale de la section des anciens exploitants de la FDSEA de la Creuse à la salle polyvalent de Jarnages. La cinquantaine de participants a eu l’honneur de la présence d’Hélène Blaud, présidente nationale des anciens exploitants, ainsi que du député sortant Jean-Baptiste Moreau et de son suppléant Vincent Turpinat, également maire de Jarnages. La question des retraites fut le principal sujet en ces temps de crise où toutes les charges augmentent.

Retraite, loup, désertification médicale...
« Ce qui est malheureux c’est que l’on ne fasse pas la différence entre ceux qui ont travaillé pendant 40 ans et ceux qui ont profité du système » déplore Gérard Laverdan, le président de la section des anciens exploitants.
« Il est nécessaire qu’il y ait un minimum de retraite s’élevant à 1 100 euros. Les retraités qui ont en moyenne 900 à 1 000 euros ne peuvent pas prendre en charge les maisons de retraite car c’est beaucoup trop cher, il faut que la solidarité nationale puisse aider cette prise en charge de l’autonomie » a souligné Jean-Baptiste Moreau. Le député sortant a mentionné également la prime Adapt’ qui pourrait permettre d’aider à la prise en charge de la perte d’autonomie afin que les personnes qui le souhaitent puisse rester dans leur domicile.
Les adhérents ont abordé la question du loup et pour le député, celui-ci n’a pas sa place sur le territoire puisqu’il n’est pas adapté au mode d’élevage et n’est pas non plus un facteur de biodiversité.
Un autre sujet préoccupant a été traité, celui de la santé et du manque de médecins généralistes avec la désertification médicale. « Nous formons 12 000 médecins en plus mais il faut trouver des solutions à court terme par exemple pour que les infirmières et les pharmaciens puissent faire des renouvellements d’ordonnance mais aussi créer dans le cursus des médecins une année de stage dans les milieux ruraux et leur montrer qu’il y a des choses à faire dans le département » explique Jean-Baptiste Moreau.

Le vie syndicale ne s’arrête pas à la retraite
Hélène Blaud, ravie de pouvoir retrouver tous les adhérents, a rappelé que chaque département a son histoire et qu’il faut s’employer à essayer de faire rentrer de nouveaux retraités à la FDSEA car la vie syndicale ne s’arrête pas une fois à la retraite. Elle a exprimé son regret sur les pensions de réversion qui sont incluses dans le montant des retraites et a déclaré que le système de points n’est plus acceptable. Les retraités n’ayant pas eu de revalorisation doivent être défendu par la SNAE.

Un beau voyage en perspective
Avant de clore cette assemblée, Serge Moreau a parlé du futur voyage annuel qui se déroulera dans les Hauts-de-France du 4 au 9 septembre avec un programme convivial, des sorties sur des fermes typiques de la région.
Les adhérents ont clôturé la matinée autour d’un repas convivial durant lequel ils ont pu discuter et échanger puis ils sont allés visiter l’atelier des pâtes Cœur de Creuse à Guéret.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2387 | juin 2022

Dernier numéro
N° 2387 | juin 2022

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous