La Creuse Agricole 06 janvier 2010 a 09h13 | Par G.B.

Coopérative - Le regard tourné vers l'Ouest

Natea, classée dans les dix premières entreprises commerciales ayant leur siège en Limousin, a tenu son assemblée générale. Avec le départ du directeur général Gilles Lecourt.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le président Jean-Pierre Lier, au micro, a présidé la séance. A sa droite, Gilles Lecourt, directeur général en partance.
Le président Jean-Pierre Lier, au micro, a présidé la séance. A sa droite, Gilles Lecourt, directeur général en partance. - © D.R.

La coopérative Natea a tenu son assemblée générale mercredi 9 à La Souterraine. Le maire, Jean-François Muguay, a accueilli l'assemblée des agriculteurs. Au cours de cette assemblée générale, Gilles Lecourt, le directeur de la coopérative haute-viennoise GLBV a fait ses adieux au poste de directeur général de Natea, qu'il occupe depuis 7 ans. Il a exprimé ses regrets de ne pas avoir pu avancer plus vite dans le regroupement des coopératives bovines régionales. « Les coopératives agricoles n'évoluent trop souvent qu'au travers des crises », a-t-il déclaré, visiblement déçu. Au premier janvier 2010, ce sera donc Pierre Bilbeau, actuel directeur général adjoint de Natea, qui prendre sa place.

Des résultats en légère baisse

Le souhait du président de Natea, Jean-Pierre Lier, reste de parvenir à unifier les coopératives bovines, comme ce fut possible pour les coopératives d'approvisionnement et de céréales, avec la fusion d'Agri Creuse et de la Copar en 2002, puis avec Maison de l'agriculture (Corrèze), en 2003. « Nous n'y sommes pas arrivés, explique le président, éleveur à Ambazac. La piste Natea élevage n'a pas abouti pour le moment. Mais nous allons essayer encore. En attendant, nous nous recentrons sur notre métier. J'ai décidé de réorienter Natea dans une dynamique horizontale. » Pierre Bilbeau et son équipe vont donc travailler sur la question des rapprochements avec les autres coopératives de céréales et d'approvisionnement en France. Déjà, Natea a adhéré en juin dernier à Alliance Atlantique Approvisionnement, une union de coopératives basées en Poitou-Charentes et Maine-et-Loire. L'objectif : renforcer la qualité des approvisionnements de la coopérative, optimiser le travail technique, en un mot, être plus compétitifs. Le projet ambitieux vise à faire progresser l'entreprise, en obtenant notamment la certification de ses services.

Le président a aussi donné une touche verte à son rapport. Il a présenté les améliorations que compte apporter la coopérative à son fonctionnement dans les domaines de la récupération des déchets, du photovoltaïque, des économies d'énergie dans les magasins et entrepots. De nouveaux outils (logiciels) de conseil aux exploitations font aussi leur apparition. Et la coopérative soutient les jeunes installés. Elle a déjà signé 55 partenariats avec des jeunes agriculteurs cette année.

Les résultats de la coopérative pour l'exercice courant du 1er juillet 2008 au 30 juin 2009 sont en légère baisse. « Ce fut un exercice difficile, au vu des mouvements de marché et des difficultés rencontrées par les adhérents », a annoncé Franck Vevaud, le directeur de la branche approvisionnements et céréales de la coopérative.

Marché du jardin : rude concurrence

Malgré tout, les administratifs et les élus de la coopérative se sont montrés plutôt satisfaits et optimistes pour l'avenir, au vu des résultats obtenus. Gilles Lecourt a présenté les résultats du groupe Natea. Le chiffre d'affaires s'élève à 68,97 millions d'euros, contre 71,5 millions en 2007-2008. Le résultat de l'ensemble s'élève à 212 000 euros, contre 314 000 euros en 2007-0208. « Nous avons bien passé cet exercice, a expliqué le directeur général. Ce résultat traduit une politique dynamique des conseils d'administration et une bonne santé financière. De plus, nous avons provisionné 2,6 millions d'euros, pour nous protéger d'éventuelles difficultés, à court terme. Nous pouvons envisager l'avenir avec sérénité, en veillant à assurer une bonne maitrise des charges fixes. »

Le trésorier Maurice Roux a annoncé le chiffre d'affaires de la coopérative Natéa agriculture, qui se monte à 41,6 millions d'euros. Le résultat net de l'exercice 2008-2009 est 197 021 euros. Pierre Bilbeau, le directeur général adjoint de Natéa a présenté les comptes de la SA Espace vert du Limousin (SA EVL), qui possède les magasins Gamm vert et Comptoirs du village. « Des résultats pas à la hauteur de nos espérances », a-t-il déclaré. La SA EVL est la filiale de Natéa agriculture. Elle a développé 27 millions d'euros de chiffre d'affaires, contre 26,6 millions en 2008. Pierre Bilbeau a expliqué que la SA détenait 14 % des parts du marché du jardin sur le Limousin (-3,3 % par rapport à 2007). Mais la concurrence est rude. « Seize mille m2 de surfaces jardinerie ont été installés en 20 mois dans la région », annonçait-il, précisant, pour comparer, que Natea possède 38 000 m2. Autre information : deux magasins Gamm vert corréziens, à Brive, ont été rénovés cette année, pour deux millions d'euros d'investissements.

 

Le groupe Natéa

Le groupe Natéa comprend Natéa agriculture (activité « professionnel »), la SA Espace vert du Limousin (SA EVL : les magasins Gamm Vert et Comptoir du village), la SA Soury Jardi'loisirs et la SARL Atout plant. Natea agriculture possède 58 % de la SA EVL et 38 % de la SARL Atout plant. La SA EVL possède 99 % de la SA Soury Jardi'loisirs.

Le groupe Natea détient une cinquantaine de sites régionaux (23 en Haute-Vienne, 16 en Creuse, 14 en Corrèze), 43 magasins, et emploie environ 300 salariés équivalent temps plein (183 pour SA EVL).

Gamm Vert : 23 magasins (7 en Creuse)

Comptoir du village : 18 magasins (2 en Creuse) Environ 11 600 sociétaires, dont 6 000 actifs (un achat dans l'année au moins).

Les chiffres (pour l'exercice allant du 1er juillet 2008 au 30 juin 2009)

Natea agriculture

- Activité engrais : 15 941 tonnes soit -33 % par rapport à 2007-2008. Suite à la conjoncture phosphore et potasse, seuls les engrais azotés ont été consommés sur la campagne. Le volume a été divisé par deux.

- Activité amendements : 15 548 tonnes, soit +4 % par rapport à 2007-2008. Bonne tenue de ce marché. Cette tendance est encourageante car cette priorité a été bien tenue par les agriculteurs.

- Activité semences : légère évolution positive des surfaces emblavées avec une part de marché stable. « C'est satisfaisant pour l'autonomie des exploitations, a commenté Franck Vevaud. Mais le renouvellement des prairies n'a pas retrouvé son activité traditionnelle (-50 % par rapport à 2007).

- Aliment du bétail : 52 902 tonnes (ovins caprins : 17 % ; bovins : 68 % ; matières premières : 15 %) soit -10 %. Des ressources fourragères fortes, des prix élevés de toutes les matières premières entraînent une baisse de la consommation.

- Activité approvisionnement : chiffre d'affaires au 30 juin 2009 : 37 millions d'euros (-5,69 % par rapport à 2007-2008). Une baisse de volume importante dans les pondéreux. L'inflation permet finalement une baisse du chiffre d'affaires limitée.

- Activité collecte : le chiffre d'affaire collecte au 30 juin 2009 est 2,9 millions d'euros (16 319 tonnes, soit +41 % par rapport à 2007-2008). Une reprise de volume qui se poursuit cette moisson.

- Récupération des plastiques : « Natéa a recyclé le tonnage de plastique qu'elle avait mis en marché », a dit Franck Vevaud.

Deux jeunes Creusois font leur entrée dans le conseil d'administration

Le conseil d'administration de Natea a été renouvelé. Deux jeunes agriculteurs creusois (ainsi que deux jeunes Corrézien et Haut-Viennois) y font leur entrée. Il s'agit de Philippe Pommier, président des Jeunes agriculteurs du Limousin, et éleveur à Saint-Martin-Sainte-Catherine, et de Ludovic Bord, éleveur en Gaec à Montboucher.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2315 | janvier 2021

Dernier numéro
N° 2315 | janvier 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS