La Creuse Agricole 24 décembre 2013 à 08h00 | Par P. Dumont

Conseil régional - Budget régional 2014 : l’heure est aux économies

L’adoption du budget 2014 était le sujet n° 1 de la séance plénière de la Région Limousin, le 12 décembre. Un budget globalement en baisse même si les investissements sont maintenus.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

2014 sera « une année d’échéances électorales majeures source d’incertitudes mais nous devons garder notre cap ». C’est en ces termes que Jean-Paul Denanot a débuté son allocution lors de la séance plénière du 12 décembre dernier. Avant d’aborder le budget régional pour 2014, il a appelé au rassemblement et à la cohésion pour la réussite de la Région dans et hors de nos frontières. Revenant sur son déplacement en Russie qu’il avait également abordé lors de la session CRAL, il a rappelé les perspectives qui pourraient s’ouvrir notamment pour la viande bovine. « Demain, nous devons conquérir de nouveaux espaces pour les savoir-faire de l’excellence régionale » a-t-il indiqué.
C’est cependant dans un contexte budgétaire contraint que ces objectifs devront être atteints. L’année à venir verra en effet le budget régional amputé d’environ 2 millions d’euros pour s’établir à 626,3 millions d’euros. Les dépenses de fonctionnement seront réduites de 8 millions d’euros afin de garder des marges de manœuvre. Une hausse des investissements de 6 millions d’euros est programmée avec une « priorité absolue » accordée à l’emploi et à la jeunesse. Comme annoncé en octobre, le second plan de relance de l’économie régionale bénéficiera de 20 millions d’euros. L’année qui s’annonce verra également la Région se pencher sur la question des aéroports de Brive et Limoges. Une étude sur la desserte du territoire pourrait être proposée. Les travaux sur le futur Contrat de plan État-Région ont également débuté sur le volet Mobilité. Doté initialement de 100 millions d’euros, une rallonge portera finalement l’enveloppe à 150 millions d’euros. 45 % devront être consacrés au volet routier avec la poursuite de l’aménagement de la N141 entre Limoges et Saint-Junien et l’engagement de travaux sur l’axe Limoges – Bellac. 55 % seront affectés au volet ferroviaire dont 2/3 sur les grandes lignes. À ce propos, Jean-Paul Denanot a réaffirmé son souhait de voir inscrire la LGV dans le CPER.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui