La Creuse Agricole 13 novembre 2013 à 08h00 | Par A.M.

Conférence - Concilier développement et enseignement agricole

Un défi pour de nouvelles performances économiques et environnementales.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Jacques Bourdreux, ingénieur général au ministère d’agriculture. © La Creuse agricole et rurale Les participants à la table ronde. De gauche à droite : François Martin, conseiller agricole au GDA d’Ahun, Olivier Tourand, président de la FNGEDA, Jean-Philippe Viollet, vice-président de l’APCA, Clément Ma © La Creuse agricole et rurale

Sous l’égide du président de l’amicale des anciens élèves, Dominique Marcicaud et en partenariat avec le Lycée Agricole d’Ahun, un colloque a été organisé le 17 octobre dernier sur un thème largement évoqué sous les feux de l’actualité : comment concilier performance économique et environnementale.
Si l’objectif affiché de cette conférence était bien de mettre en lumière les grands sujets de société et notamment l’adaptation du monde agricole face aux enjeux de la planète, comme l’alimentation, l’environnement ou encore les besoins des consommateurs, les organisateurs avaient pris le soin de convier un éminent spécialiste de la question, Jacques Bourdreux, ingénieur général au ministère d’agriculture.
Dans son introduction, Jacques Bourdreux, n’a pas manqué de rappeler les différentes étapes clés de la construction européenne en matière agricole qui débuta dès 1957 avec la signature du traité de Rome constituant le socle de la politique agricole commune. Puis la création et l’organisation par la profession agricole, des différents instituts techniques que l’on connaît aujourd’hui.
Avec pour objectif de toujours répondre à la demande sociétale, les gouvernements ont toujours tenté de faire changer les trajectoires des politiques agricoles. Mais ces changements de cap ont aussi permis à la France des années 80 de devenir la première puissance exportatrice nette de produits agroalimentaires, même si aujourd’hui nous occupons le 5e rang mondial.
La prise en compte des conséquences des activités agricoles sur la qualité de l’environnement et des produits alimentaires ont aussi conduit les responsables politiques à définir de nouvelles orientations.
Plusieurs politiques s’affichent. Elles se différencient par leur dénomination, mais aussi par les méthodes qu’elles préconisent d’utiliser pour assurer cette transition d’une agriculture productive vers une agriculture performante au plan économique et environnemental.

 

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 8 novembre 2013.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2213 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2213 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui