La Creuse Agricole 12 avril 2007 à 00h00 | Par A.M.

Conditionnalité - La FDSEA et les JA durcissent le ton

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Lors de la rencontre.
Lors de la rencontre. - © D.R.
Avec le durcissement de la réglementation en matière de conditionnalité des aides et l'application d'un nouveau chapitre destiné au bien être animal, la FDSEA et les JA ont rencontré le directeur départemental de l'agriculture et de la forêt Joseph Guilbaud et la directrice des services vétérinaires Mme Buy pour s'insurger contre les abus de ces nouveaux dispositifs. Applicable dès cette année, le nouveau chapitre bien être animal suscite de vive réaction de la part du monde agricole. Les nouvelles dispositions stipulent que les éleveurs doivent respecter les besoins physiologiques des animaux en matière d'alimentation et d'abreuvement, l'état des bâtiments, la prévention des blessures et les conditions d'élevage en plein air.
Pour la FDSEA et les JA qui s'insurgent contre ces abus de la réglementation et de l'augmentation croissante des contrôles considèrent que ces mesures « sont insultantes au regard des agricultrices et des agriculteurs et qui ont l'impression d'être asphyxiés par une réglementation administrative dans laquelle l'éleveur a le sentiment d'être un coupable idéal ». Pour le président de la FDSEA, Jean-Philippe Viollet « la multiplication des contrôles exaspère tout autant les agriculteurs que le contenu de cette directive » a-t-il lancé auprès des responsables de l'administration. La profession agricole demande pour sa part la création d'un comité de coordination afin d'examiner dans le détail le contenu des grilles de conditionnalité et de ramener les anomalies mineures à de simples rappels à la réglementation. Conscient de la situation et de la difficulté d'application de ces dispositions, Joseph Guilbaud entend bien, en concertation avec la profession agricole, examiner au plus près les différents points de blocage. Ainsi il propose d'établir une première rencontre avec les représentants syndicaux pour examiner le détail des nouvelles dispositions, suivi d'un groupe de travail en charge de clarifier les méthodes de contrôle en tenant compte des observations des agriculteurs. Un sujet très sensible sur lequel la FDSEA et les JA auront un rôle de veille déterminant dans l'application des contrôles.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2303 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2303 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui