Le Réveil Lozère 25 novembre 2020 a 10h00 | Par Marion Ghibaudo

Commerçants et artisans manifestent

Près de 200 personnes se sont retrouvées sur le parvis de la cathédrale de Mende, lundi 23 novembre, à l’appel de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie de Lozère (UMIH 48) pour demander la réouverture des commerces jugés « non essentiels ».

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Près de 200 personnes se sont retrouvées sur le parvis de la cathédrale de Mende, lundi 23 novembre, à l’appel de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie de Lozère (UMIH 48) pour demander la réouverture des commerces jugés « non essentiels ».
Près de 200 personnes se sont retrouvées sur le parvis de la cathédrale de Mende, lundi 23 novembre, à l’appel de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie de Lozère (UMIH 48) pour demander la réouverture des commerces jugés « non essentiels ». - © Marion Ghibaudo

Soutenue par de nombreux syndicats, dont la FDSEA et les JA 48, l’UMIH 48 a déposé un cercueil noir devant l’entrée de la préfecture, au son du glas, et gravé des mots « Je n’étais pas essentiel ». Christian Chavignon, co-président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie de Lozère, a dénoncé une situation « insoutenable pour les commerçants et restaurateurs de Lozère », avant de laisser la place aux présidents de différents syndicats invités à montrer leur soutien.   [...]

 

� Lire la suite sur le site Le Réveil Lozère

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2315 | janvier 2021

Dernier numéro
N° 2315 | janvier 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS