La Creuse Agricole 18 septembre 2009 à 09h09 | Par A.M

Comice agricole - Quand l'Élysée descend à Sardent

Il a eu lieu le week-end dernier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Christophe Malvezin, conseiller technique de Nicolas Sarkozy discute avec le député Jean Auclair, au milieu des animaux, à l’occasion du comice agricole à Sardent.
Christophe Malvezin, conseiller technique de Nicolas Sarkozy discute avec le député Jean Auclair, au milieu des animaux, à l’occasion du comice agricole à Sardent. - © D.R.

Si tous les ans le comice agricole du canton de Pontarion se déroule de manière bien traditionnelle, cette année Sardent aura mis les petits plats dans les grands en accueillant un invité de marque en la personne de Christophe Malvezin, conseiller technique à l'agriculture et à la pêche auprès du président de la république Nicolas Sarkozy.

Une visite initiée par le député Jean Auclair destinée « à mieux appréhender les réalités du terrain et rencontrer directement les éleveurs » a-t-il déclaré devant les nombreux exposants. Ce comice agricole était l'occasion pour une centaine d'éleveurs venus de tout le canton, non seulement de présenter leurs animaux mais aussi de dialoguer avec les personnalités présentes dont on pouvait remarquer la présence du préfet de la Creuse Jean Fabre, des difficultés conjoncturelles de l'agriculture et des agriculteurs. Le président du comité des foires, René Lachaud, très satisfait d'accueillir un hôte de marque, n'a pas caché pour autant dans son discours, son inquiétude au regard de la situation que vivent actuellement les agriculteurs et des conséquences sur l'économie des zones rurales comme les nôtres.

Ce comice accueillait également des artisans, des marchands de matériels agricoles, des producteurs de produits fermiers qui exposaient également leurs productions ou leurs matériels ainsi que leur savoir-faire avec un ferronnier d'art.

« Sortir de la crise avant la fin de l’année » Pour Christophe Malvezin, « ces rencontres sont des instants très intéressants car elles permettent de mieux mesurer l'impact des politiques mises en œuvres par le gouvernement ». Alors, à la question, quelle sont les pistes envisagées pour sortir les éleveurs de cette crise, il répond : « La crise alimentaire mondiale reste une des préoccupations majeures dont nous travaillons en permanence... Mais pour que la France maintienne sa position prédominante, elle doit conserver ses parts de marché à l'exportation et pour cela elle doit continuer à produire que ce soit en production laitière, en viande bovine ou encore en céréales ».

Sur la problématique laitière, Christophe Malvezin, rappelle que « cette crise est conjoncturelle dans un contexte mondial ce qui ne doit pas nous empêcher pour autant de continuer à produire des produits de qualité et conserver l'équilibre des marchés, mais il faut aussi que les producteurs pèsent également sur l'aval et les marchés… quoi qu'il en soit nous devons sortir de cette crise avant la fin de l'année et de nouvelles propositions seront faites d'ici là », a-t-il conclu en faisant allusion aux dispositions que devrait prendre le chef de l'État à la mi-octobre en même temps que la sortie de la nouvelle loi de modernisation de l'agriculture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2303 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2303 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui