La Creuse Agricole 20 mars 2013 à 16h14 | Par MH

Chasse - La préfète les pieds dans les problèmes

La FDSEA et les JA ont emmené Madame la Préfète sur le terrain, à Clairavaux, pour lui faire appréhender la problématique des dégâts de gibier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Madame Mallemanche a constaté la situation sur place et pris la mesure des dégâts.
Madame Mallemanche a constaté la situation sur place et pris la mesure des dégâts. - © La Creuse agricole et rurale

Après quelques jours seulement de prise de fonction, les syndicats majoritaires ont tenu à emmener Madame la Préfète sur la commune de Clairavaux, chez Michèle et Gilbert Mazaud afin de prendre la température du dossier très passionné de la chasse. En effet, les exploitants du secteur connaissent une explosion des dégâts de grand gibier. Pour l’EARL Mazaud, déjà 33 hectares de prairies ont été reconnus détruits par les sangliers à 100% après expertise! Et pour les exploitations environnantes, le constat est le même. Les dégâts se chiffrent en dizaine d’hectares totalement retournée également… Gilbert Mazaud s’interroge et interroge Madame la Préfète «peut-on continuer à gérer ainsi une population qui fait autant de dégâts?». Le plus dramatique pour cette exploitation est que les prairies touchées sont des prairies de fauche. «Le fourrage sera de mauvaise qualité. Les mottes vont se retrouver dans le foin!» lance Michèle Mazaud. Son mari poursuit «Nous allons faire un semis direct sur certaines parcelles et sur d’autres il faudra deux passages de herse et de rouleau!». De toute façon la réglementation ne leur permet guère mieux sur ces prairies déclarées permanentes! «Si tout va bien nous aurons de l’herbe à l’automne à condition que les sangliers ne reviennent pas ou si nous clôturons...» se résigne Gilbert Mazaud. Les responsables syndicaux présents ont insisté sur la nécessité de prendre le problème à bras le corps, sachant que cette partie du département n’est malheureusement pas la seule concernée par le phénomène.

33 hectares de prairies ont été reconnus détruits à 100%.
33 hectares de prairies ont été reconnus détruits à 100%. - © La Creuse agricole et rurale

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2213 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2213 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui