La Creuse Agricole 17 juin 2009 a 11h24 | Par M.B.

Chasse - « Il faut limiter les dégâts »

Les responsables agricoles et forestiers ainsi que le représentant de la propriété agricole ont été reçus le 9 juin par Jean Fabre, Préfet de la Creuse, pour évoquer le dossier Chasse.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Si le problème du chevreuil a trouvé quelques réponses et que les dégâts ont diminué, le sanglier fait toujours parler de lui.
Si le problème du chevreuil a trouvé quelques réponses et que les dégâts ont diminué, le sanglier fait toujours parler de lui. - © D.R.

A la demande de la Chambre d'Agriculture, les responsables professionnels agricoles et forestiers ainsi que le représentant de la propriété agricole ont été reçus par le Préfet de la Creuse. A l'ordre du jour, les problématiques du dossier Chasse. Alors que le Préfet reconnaissait que le problème du sanglier notamment devenait de plus en plus national avec des présences d'animaux à l'intérieur des grandes villes, les responsables rappelaient pour leur part la présence et l'apparition de zones sensibles dans notre département. Pour preuve, l'augmentation du nombre de dossiers d'indemnisations qui par exemple, pour les unités 8 et 9, sont passés de 118 dossiers pour la campagne 2007-2008 à 241 pour celle de 2008-2009. Sans compter que, dans bon nombre de cas, les agriculteurs ne font pas la démarche de demander une indemnisation, la procédure étant trop longue et fastidieuse. Et si le problème du chevreuil a trouvé quelques réponses et que les dégâts ont diminué, le sanglier fait toujours parler de lui.

Pour les élus, les indemnisations ne sont pas une solution, il faut limiter autant que faire se peut les dégâts. Et de demander la mise en place rapide des pays cynégétiques pour que l'agrainage puisse enfin être règlementé. Le Préfet a pour sa part assuré que « l'agriculture passe en premier. S'il y a des dégâts, il faut les limiter. » Les responsables espèrent que les tirs d'été pourront tenter d'apporter une réponse aux problèmes rencontrés sur certains secteurs. La mise en place d'un plan de gestion national du sanglier pourra peut-être apporter quelques pistes complémentaires dans la gestion des espèces sauvages.

M.B.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2342 | juillet 2021

Dernier numéro
N° 2342 | juillet 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS