La Creuse Agricole 16 avril 2009 à 11h41 | Par S.G.

Changement climatique - Limoges, carrefour européen des réflexions des régions

La région Limousin a accueilli, la semaine dernière, une conférence consacrée aux réponses régionales au changement climatique.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Limoges, carrefour européen...
Limoges, carrefour européen... - © D.R.

L’Assemblée des Régions d’Europe (ARE) a organisé, dernièrement, avec le Programme des nations Unies pour le Développement (PNUD) et la Région Limousin une conférence consacrée aux « réponses régionales au changement climatique ».

Deux journées d’échanges, dans l’amphithéâtre de l’Ensil sur le site d’Ester Technopôle à Limoges ont été programmées. A l’origine de cette conférence, une réalité indéniable : l’actualité, qu’elle soit locale ou internationale, est de plus en plus marquée par le sceau du changement climatique.

L’importance du phénomène se donne à voir au travers de ses impacts, des contraintes et des risques qu’il fait peser sur nos sociétés. Dans un contexte de crise économique, le changement climatique offre par ailleurs de nouvelles opportunités de développement. En ce sens, le changement climatique est bien devenu le défi majeur de notre temps en même temps que l’un des principaux enjeux de la gouvernance mondiale émergente.

Dans le concert des réponses aujourd’hui apportées à ce défi, les régions sont aux premières loges. En raison du rapport de proximité qu’elles entretiennent avec les citoyens européens et avec les territoires, elles sont de fait amenées à trouver des solutions rapides et efficaces aux conséquences du changement climatique.

Décentraliser et renforcer la coopération entre les régions européennes et les territoires africains sont des actions vitales pour lutter efficacement contre le changement climatique, telle est l’idée développée lors de cette conférence.

L’évènement a rassemblé sur deux jours des acteurs politiques régionaux européens et leurs homologues des gouvernements régionaux et nationaux du Burkina-Faso, Sénégal, Maroc et Cameroun, ainsi que des représentants de la société civile, des experts et des universitaires venant d’Europe et d’Afrique.

Limoges, carrefour européen...
Limoges, carrefour européen... - © D.R.

Déclaration

La Déclaration de Limoges adoptée à la conférence le 30 mars, reconnaît les « conséquences profondes sur la santé humaine et sur les activités économiques » du réchauffement climatique, et appelle tous les niveaux de gouvernement, les ONG, le secteur privé, les mouvements sociaux, et les organisations internationales à adopter une « approche plus holistique » de la lutte contre le changement climatique sous la forme d’une coopération décentralisée et renforcée.

La déclaration appelle également les régions européennes à soutenir les initiatives de développement durable dans les territoires africains, et particulièrement la promotion de l’efficacité énergétique, des sources alternatives de carburants et de l’utilisation de technologies propres. Certaines régions européennes soutiennent déjà de telles initiatives et rencontrent un succès grandissant, comme le partenariat entre la région Limousin et la République du Burkina Faso l’a démontré.

La Déclaration de Limoges, ainsi disponible par le lien Internet suivant http://www.aer.eu/fr/events/regional-development/2009/limousin.html

L’agriculture limousine face au défi énergétique

Du côté de la région Limousin, les premières actions du Programme Limousin Agriculture Climat se mettent en place. Trois programmes phares ont ainsi été développés : Le programme herbe et fourrage, destiné à améliorer l’autonomie fourragère des exploitations et à sécuriser la conduite des systèmes herbagers ; le programme d’indépendance énergétique et alimentaire des exploitations agricoles limousines.

Ses objectifs : mettre en place des actions destinées à réduire les charges des agriculteurs que ce soit dans le domaine de l’alimentation pour le bétail ou dans celui de l’énergie pour le matériel agricole ; et enfin le programme financé par l’ADEME et le FEDER qui vise à améliorer, sur trois ans, l’efficacité énergétique des exploitations agricoles et de réduire son impact sur le changement climatique.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2303 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2303 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui