La Creuse Agricole 07 avril 2010 à 11h56 | Par A.M.

Chambre d’agriculture de la Creuse - Comment devenir maître exploitant ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © D.R.

Le plan de professionnalisation personnalisé (PPP) est un ensemble de préconisations qui doit permettre à tout candidat éligible aux aides nationales à l'installation en agriculture de se préparer au métier d'exploitant agricole.

 

Parmis les préconisations, on peut demander au candidat à l'installation de suivre un stage en exploitation agricole afin de parfaire ses connaissances pratiques.

 

Ce stage s'effectue chez un maître exploitant agréé. En Creuse, la commission d'agrément des PPP (CEPPP) recherche des maîtres exploitants motivés.

 

Qui peut devenir maître exploitant ?

La première condition consiste à être motivé pour l'accueil et la transmission de savoir-faire auprès de stagiaires qui se préparent à devenir chef d'exploitation.

 

Pour devenir maître exploitant il faut : être installé depuis au moins quatre ans ; disposer d'équipements permettant des conditions de travail, d'hygiène et de sécurité satisfaisantes ; tenir une comptabilité de gestion ; accepter de suivre sur une durée de 3 jours, une session de formation au tutorat des stagiaires.

 

La demande s'effectue auprès du service formation de la chambre d'agriculture de la Creuse et après avis de la Commission départementale d'orientation agricole, le préfet de département donne l'agrément maître exploitant qui est valable sur une durée de cinq ans renouvelable.

 

Les engagements financiers

Le maître exploitant verse une indemnité minimum à son stagiaire. En contrepartie il reçoit de l'ASP (Agence spécifique de paiement) une indemnité nette de 91 euros par mois de stage. Les avantages en nature (nourriture et logement) peuvent être déduits mensuellement selon des barème en vigueur en fonction du statut du stagiaire. Le stagiaire perçoit également une bourse d'état dont le montant est égal à 217,36 euros nets par mois de stage, qui peut être majorée en fonction de son statut. Les autres engagements auprès de la MSA : déclaration d'immatriculation ; déclaration unique d'embauche (ces démarches sont réalisées par le CEPPP). Déclaration trimestrielle de main d'œuvre ; souscription d'une assurance responsabilité civile (démarches à réaliser par le maître exploitant).

Contact : Patrick Le Goux, chambre d'agriculture

 

Calcul du montant de l'indemnité au stagiaire

58 fois le taux horaire du Smic, soit 513,88 euros (58 x 8,86 euros selon le taux horaire au 01/07/10) - Application d'un taux de cotisation MSA réduit (5,6 %).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2223 | février 2019

Dernier numéro
N° 2223 | février 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui