La Creuse Agricole 05 juillet 2007 a 00h00 | Par M.B.

CFPPA - Un BPA Travaux Forestiers, spécialité sylviculture qui tient toutes ses promesses

En 1992, pour répondre aux besoins d'un territoire dont l'économie est fortement centrée sur la filière bois, le CFPPA de la Creuse a ouvert une antenne à Bourganeuf pour un Brevet Professionnelle Agricole, option Travaux Forestiers.

Abonnez-vous Reagir Imprimer

Si l'on connaît le CFPPA pour ses formations agricoles, on connaît moins son antenne de Bourganeuf axée sur la filière bois qui fête cette année pourtant ces 15 ans d'existence. 94 % de la forêt limousine relève du domaine privé et bénéficie des aides de l'Etat sous conditions d'entretien et de préservation sur une durée de 15 ans. C'est dire si la filière bois est en recherche de main d'œuvre qualifiée. Ici, les entreprises de travaux forestiers sylvicoles offrent des prestations de services qui sont principalement l'analyse et l'élaboration d'un diagnostic, la prescription et la réalisation de travaux sylvicoles au niveau d'une parcelle.

L'ouvrier hautement qualifié en sylviculture exerce des activités techniques, de commercialisation, de communication et de gestion. S'adressant aux demandeurs d'emploi, aux salariés en reconversion, en Congé Individuel de Formation, en contrat de professionnalisation, la formation dispensée par l'antenne du CFPPA permet d'acquérir les connaissances et compétences à la maîtrise du métier en travaux forestiers sylvicoles en qualité d'entrepreneur ou de salarié en travaux forestiers de sylviculture. 1200 heures de formation dont 800 heures en centre et 400 heures en formation via un parcours individualisé selon les acquis antérieurs, la disponibilité et la mobilité du candidat.

BPA Travaux Forestier
BPA Travaux Forestier - © D.R.

Entre 2002 et 2007, sur 48 stagiaires ayant réalisé un parcours complet, 40 ont obtenu leur diplôme soit un taux de réussite de 82 % dont peut se prévaloir le CFPPA. Mais au-delà du diplôme, c'est également le taux d'insertion qui retient l'attention puisque le taux d'insertion des stagiaires ayant effectué un parcours complet dans le secteur de la forêt est de 76 %. Au final, sur les 41 stagiaires interrogés ayant répondu formés de 2002 à 2006, 95 % ont un emploi : 81 % ont un emploi durable - CDI et CDD > à 6 mois et 14 % sont installés en tant qu'entrepreneurs forestiers.

Une filière en pleine expansion, avec de nombreuses garanties d'insertion professionnelle qui, malgré un léger essoufflement des effectifs, a tenu et tiendra toutes ses promesses.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2347 | septembre 2021

Dernier numéro
N° 2347 | septembre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS