La Creuse Agricole 23 mars 2022 a 07h00 | Par HC

Carton plein à la vente de taureaux limousins de Celmar

Abonnez-vous Reagir Imprimer
La meilleure enchère a été attribuée à Rembrandt, né à la SCEA Plantureux (36).
La meilleure enchère a été attribuée à Rembrandt, né à la SCEA Plantureux (36). - © HC

Jeudi 10 mars, la Coopérative Celmar organisait sa 45e vente de taureaux limousins reproducteurs. Pour l’occasion, 35 animaux avaient été sélectionnés par les techniciens.
La vente a commencé sur les chapeaux de roue par les animaux vendus aux enchères. Les commerciaux ont choisi pour le ring un groupe de 5 animaux assez homogènes, ce qui s’est très vite vu dans les prix de vente, établis entre 4 300 et 4 800 €. La meilleure enchère a été attribuée à Rembrandt, né le 19 septembre 2020 à la SCEA Plantureux (36). C’est un fils de Magnum (de chez Hugues Daviet - 36) dont les parents sont RRE et RR et de Mosaïque, dont les parents sont également RR. Les acheteurs ont pu noter sa finesse d’os et son beau volume, ainsi qu’un excellent quartier arrière. Il partira en Charente chez Christophe Lapierre.
La vente à la barre sous pli cacheté a vu la totalité des animaux partir pour une moyenne de 3 476 € (de 2 600 à 4 286 €). C’est Ramsès, né au Gaec de la Pierre Folle (36) qui a le plus intéressé les acheteurs. Lui aussi présente un beau quartier arrière et de la finesse d’os, sans oublier sa rectitude. Il part au Gaec de la Frapinière (79).
En seconde vente, avec une dépense de 4 211 € pour son acheteur, Ribus, un autre taureau de l’Indre puisqu’il vient de l’EARL Touzet (36). Lui aussi illustre l’intérêt des éleveurs par son bassin et sa finesse d’os, mais s’est aussi démarqué pour ses aptitudes laitières.
Cette vente a permis de mettre en valeur le travail du tout récent groupe « sans cornes », constitué l’an dernier au sein de la section reproducteurs Celmar. Les animaux « sans cornes » commencent désormais à rivaliser sérieusement avec leurs camarades cornus, ce qui se voit dans les prix qu’ils atteignent : sur les 6 animaux (tous hétérozygotes) vendus pour une moyenne de 3 600 €, 2 ont dépassé les 4 000 €, dont Renoir PO, né à l’EARL Lagautrière Jerome (36) qui a atteint le prix de 4 200 €. Lui aussi présente un beau bassin, du volume et de la rectitude. Il a été acheté en copropriété par 2 membres du groupe sans corne de la coopérative : le Gaec de Vassivière (23) et le Gaec du Marronnier (86).
La vente s’est terminée avec un sentiment de satisfaction pour les commerciaux de la coopérative. Malgré la crise, les clients ont privilégié la bonne génétique des animaux proposés par les éleveurs sélectionneurs de Celmar.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2383 | mai 2022

Dernier numéro
N° 2383 | mai 2022

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous