La Creuse Agricole 26 décembre 2012 à 13h22 | Par P. Dumont

Bovins viande - « Une année laborieuse mais des signes encourageants »

Jean-Marc Alibert a fait le bilan de la campagne 2011-2012 lors de l’assemblée générale du Herd book Limousin, le 12 décembre. Plus de 150 participants, venus de toute la France, étaient au rendez-vous.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Un auditoire nombreux a assisté à l’AG du HerdBook à Lanaud.
Un auditoire nombreux a assisté à l’AG du HerdBook à Lanaud. - © La Creuse agricole et rurale
Même si les chiffres de la campagne 2011-2012 sont une nouvelle fois moyens et que les responsables du Herd-Book Limousin restent prudents, le pire semble être désormais derrière eux. En témoigne notamment le bond de 40 % des exportations relevé cette année. Celles-ci passent de 1993 animaux en 2011 à 2759. Les importateurs traditionnels que sont l’Italie, l’Espagne et la Grèce se retrouvent coiffés au poteau par la Russie. À elle-seule, elle achète en effet plus d’un animal exporté sur quatre. Un autre pays fait son entré parmi les plus gros importateur : la Mongolie avec 148 animaux importés. Les débouchés vers les pays de l’Est se confirment et les importations par les pays de l’Union européenne tombent en 2012 à 63 % du total exporté, contre 93 % en 2011.
En interne aussi, le Herd-Book Limousin semble redresser la barre. La baisse du nombre d’adhérents se ralentit (-1,5 % contre -2,1 % en 2011). Certaines sections voient même leurs effectifs augmenter, Normandie, Aquitaine et Bourgogne/Rhône-Alpes en tête. Le nombre d’animaux certifiés repart à la hausse avec +5,4 % pour les mâles et +10 % pour les femelles. Enfin, la qualification est stable pour les mâles et en augmentation pour les femelles (+5,9 %). Quelques bémols toutefois. La chute du nombre de vaches cotisantes (-1,7 %) qui fait suite à une forte hausse en 2011, cause quelques inquiétudes aux responsables. L’activité de pointage est elle aussi en recul. Enfin, Jean-Marc Alibert a attiré l’attention des adhérents présents sur l’évolution négative de l’IFNAISS relevée par l’index Iboval pour les reproducteurs recommandés. Pour le président du Herd-Book Limousin, « avec des tailles de cheptel qui ne cessent de croître, la facilité de naissance est un facteur déterminant. Il faut travailler à conserver les qualités maternelles ». Comme évoqué en 2011, les nouveaux outils développés, notamment génomique faciliteront le travail des éleveurs à ce niveau. Pour permettre, selon les mots de Jean-Marc Alibert « de conjuguer la Limousine au présent mais aussi au futur ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2205 | octobre 2018

Dernier numéro
N° 2205 | octobre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui