La Creuse Agricole 03 octobre 2011 a 08h59 | Par A.M.

Bovins viande - La génétique en bio

Les sélectionneurs en bio de bovins charolais et limousin ouvrent leurs portes les 13 et 14 octobre 2011.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Neuf éleveurs-sélectionneurs des races bovines charolaise et limousine accueillent sur leurs fermes les 13 et 14 octobre dans les régions Auvergne, Centre et Limousin, dans le cadre du Programme Limousin des Acteurs de l’Agriculture Biologique, financé par la Région Limousin, l’État et l’Europe.

« Les bios sont des éleveurs soucieux de fournir une grande qualité génétique à leurs collègues éleveurs, à un prix correct » précise Guy de Saint-Vaury, éleveur Creusois responsable de ces journées. « La sélection réalisée par les éleveurs bio est rigoureuse et cherche à développer des animaux rustiques, féconds, ayant des qualités d’élevage tout en possédant un potentiel de croissance et de conformation. Nous désirons éliminer les fantaisies commerciales, les inconvénients du surpoids, les risques d’infertilité et les troubles de la locomotion. »
Les éleveurs participant à ces journées sont adhérents au herd-book.

Les axes de sélection
- La recherche d’un équilibre entre le poids du taureau et son âge : « la suralimentation n’est qu’un trompe-l’œil néfaste aux conditions normales d’élevage d’un taureau avec une vingtaine de vaches. » Un poids trop lourd peut nuire à la fonction première qu’est la saillie et aussi à la fertilité.
- Les qualités laitières : « Le taureau transmet des qualités laitières, et ce critère est particulièrement héritable. » Les éleveurs qui souhaitent acheter un taureau doivent être vigilants à l’index d’allaitement qui traduit au delà de 100, la valeur laitière de la vache. « Si ce taureau est issu d’une lignée maternelle qualifiée pour sa valeur laitière, il sera le chainon indispensable pour obtenir des filles de bonne valeur laitière ».
« La transmission de bonnes qualités laitières est essentielle pour la bonne conduite économique du troupeau ».
- La fertilité : les vaches doivent faire un veau tous les ans. C’est un caractère très héritable.
- Les aplombs : les animaux doivent être adaptés à la vie quotidienne d’un troupeau du bassin allaitant, avec des déplacements, voire de la transhumance, et du pâturage sur des parcelles pentues.
- La rusticité : les animaux sont élevés de façon à développer leur immunité et leur résistance aux maladies et aux parasites.

Alimentation
L’expression de ces qualités génétiques passe par une alimentation et une conduite d’élevage appropriée. Les animaux des 9 élevages sont élevés avec une alimentation à base de fourrage et ne sont pas forcés avec des concentrés.
- Pâturage durant la bonne saison ; fourrages secs et parfois ensilés pendant l’hiver.
- Apport de concentrés ponctuel et limité en quantité, avec des céréales et des protéagineux variés.
- Absence de médicaments allopathiques en préventif, pour faire jouer pleinement la résistance des animaux et limiter les résidus.
« L’alimentation bio des animaux ne nuit pas au potentiel génétique, bien au contraire, elle cherche à s’adapter au mieux à la physiologie de l’animal. Les éleveurs en bio sont très attachés à développer l’autosuffisance alimentaire des exploitations agricoles et à la non-utilisation des OGM », précise Guy de Saint-Vaury.
Aussi, ce mode de conduite de l’élevage met en évidence le réel potentiel génétique de l’animal.

3 élevages ouverts en Creuse
- Gaec du Puy des Forges, les Forges, 23000 Saint-Christophe. Tél. 06 87 37 24 66. Thèmes : qualités maternelles, aptitudes fonctionnelles, index.
- Jean-Pierre Loulergue, La Genette, 23200 Saint-Marc-à-Frongier. Tél 05 55 66 19 67 ou 06 84 98 81 28. Thèmes : qualités maternelles, docilité.
- Gaec de la Ferme des Clautres (Guy de Saint-Vaury), Ferme des Clautres, 23230 Bord-Saint-Georges. Tél. 05 55 65 72 23 ou 06 21 20 77 28. Thèmes : longévité, qualités maternelles.

Contacts :
- Guy de Saint-Vaury, Ferme des Clautres, 23230 Bord-Saint-Georges. Tél. 05 55 65 72 23 ou 06 21 20 77 28.
- Jean-Marie Mazenc,
Bio Centre, 45000 Orléans. Tél. 02 38 71 90 40 ou 06 09 04 19 86.
jean-marie.mazenc@bio-centre.org

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2335 | juin 2021

Dernier numéro
N° 2335 | juin 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS