La Creuse Agricole 30 novembre 2012 à 17h00 | Par Christian ARVIS

Bovins viande  - Aide à l’engraissement à la trappe

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Chaque année, le printemps arrive avec ses beaux jours et son soleil radieux, laissant espérer de bons jours. Et voilà ! Pour 2012, quoi de mieux qu’une enveloppe de 8 millions d’euros en faveur de l’engraissement ? Au moins un début d’espoir, depuis le temps que l’on parle d’engraissement et que l’on ne fait rien... Force est de constater toute la salive que cette aide a pu faire couler. Nous étions réticents sur le seuil d’éligibilité (50 jeunes bovins abattus par an). Mais voici l’automne avec ses jours pluvieux et son lot de « bonnes nouvelles » !

« L’aide à l’engraissement vient tout simplement de passer à la trappe » (certains drapeaux jaunes doivent se réjouir !). Eh oui, n’attendez plus, c’est fait. Le Ministère considère que l’objectif d’encourager les éleveurs à contractualiser n’est pas atteint. Le Ministère estime que cette aide ne se justifie pas. Pourquoi maintenir et developper l’engraissement en France ? Pourquoi créer de la valeur ajoutée sur le territoire ? Il faut y trouver plusieurs réponses : d’autres pays peuvent bien engraisser à notre place (ne fais pas ton travail, fais le faire aux autres...) Et puis pourquoi maintenir nos outils d’abattage en France ? Sur les 9 premiers mois de l’année les abattages ont déjà reculé de 10 % (‑50 000 tonnes) par rapport à l’an dernier. Ce n’est pas forcément inquiétant pour les abattoirs qui auraient du mal à maintenir leur activité, simplement quelques chômeurs de plus...

Seule réjouissance, cette enveloppe de 8 millions d’euros ne quitte pas la ferme France. Le Ministère promet, il faut attendre, l’enveloppe sera reaffectée aux autres aides couplées de l’article 68 ! De quoi faire couler encore beaucoup de salive, mais de passer les fêtes de fin d’année tranquille, sans se soucier de voir exploser nos comptes bancaires.

Espèrons que notre Ministre n’oubliera pas son attaché-case lors de sa venue à Guéret pour le congrès de la FNB.

Cordialement,

Christian ARVIS, président de la Section bovine de la FDSEA de la Creuse.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2213 | décembre 2018

Dernier numéro
N° 2213 | décembre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui