La Creuse Agricole 06 août 2010 à 09h50 | Par A.M.

Bovin - L’agriculture régionale en fête

Le concours national bovin limousin aura lieu du 3 au 5 septembre prochains.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’affiche du concours national.
L’affiche du concours national. - © D.R.

Après un petit détour dans les Pays-de-la-Loire, à Nantes, le Concours national limousin (CNL) fait son come back à Limoges, orpheline depuis 4 ans. Il se tiendra au Parc des expositions du vendredi 3 au dimanche 5 septembre, de 9 h à 19 h. Cette année, les organisateurs du Concours national se sont associés à ceux de Ferme en ville pour proposer ainsi une grande fête de l’agriculture limousine, tout autant joyeuse que pédagogique et interactive. Le but est de réaliser une manifestation professionnelle, mais surtout une vitrine du savoir-faire agricole de proximité, avec la mise en valeur des productions sous signes officiels de qualité. Eduquer le consommateur à devenir un acteur responsable est le crédo de cet événement. De nombreuses animations seront ainsi proposées au public. Cette manifestation permet de mettre en avant le savoir-faire de l’étable à la table, de la fourche à la fourchette. Installé à Buxerolles, le restaurant mariant viande limousine et produits régionaux sera un symbole parfait de cette politique. La mini ferme sera quant à elle concentrée dans le Grand palais du Parc des expositions de Limoges.

 

Mobilisés malgré les difficultés

Le CNL réunira 520 des meilleurs spécimens de bovins français de la race. Une race limousine qui peut se targuer d’être une championne des races allaitantes à l’exportation. L’intérêt des étrangers pour cette génétique limousine à la française se retrouve dans les délégations d’ores et déjà annoncées. Ils devraient être plus de 300 professionnels étrangers a fréquenté le National 2010 ! Le concours national limousin met en évidence les nouvelles orientations du programme d'amélioration génétique en amont de la filière de production de la viande bovine limousine de qualité. Le village des partenaires est l’occasion de mettre en avant toutes les entreprises qui accompagnent et contribuent à l’évolution de la race. Les organisateurs annoncent que les éleveurs se sont mobilisés fortement pour cette édition malgré les difficultés actuelles auxquelles ils sont confrontés dans leurs exploitations. A la clôture des inscriptions au 16 juillet, 675 animaux provenant de 231 élevages eux-mêmes originaires de 33 départements ont été déclarés. Une sélection devra donc être faite d’ici début septembre pour arriver à 520 animaux, correspondant au nombre de places disponibles.

 

Un important dispositif technique est mis en place, avec notamment la retransmission du concours sur écran géant : classement des 18 sections mâles et femelles et prix spéciaux, ainsi qu'attribution des prix d'ensemble et de synthèse. Le premier temps fort sera l’inauguration de la manifestation par les officiels le vendredi 3 septembre à 10 h. La vente aux enchères d’Interlim Génétique service* sera assurément l’apothéose le samedi 4 à 17 h 30 sur le ring. Cette vente présentera des lots alliant très bonne morphologie et niveau génétique confirmé. La diversité des origines sera préservée avec des types tardifs, précoces et mixtes. Ces animaux rigoureusement sélectionnés présenteront toutes les garanties quant à leur provenance et aux exigences sanitaires.

 

Signalons également, la remise des paillettes d'or par le GIE France Limousin testage, le samedi à midi sur le stand filière. Cette cérémonie est un moment très important pour le programme de sélection. Cette 18e édition récompensera à nouveau les naisseurs des taureaux d’insémination les plus utilisés sur les 3 dernières années. Cette remise sera précédée d’une présentation d’animaux issus d’insémination sur le grand ring à 11 h 15. A noter aussi, la présentation des prix d’ensemble où 6 élevages présenteront un lot caractéristique de leur élevage le samedi à 15 h 30. Un visuel riche en perspective avec des lots homogènes, de haute valeur génétique. Les élevages en compétition sont : Gaec Bourbouloux, Gaec Bourdarias, Gaec Delage et Scea Dumond Gilles de Corrèze ; Gaec Camus père et fils, Gaec Pimpin Frères et Gaec Trentalaud de Haute-Vienne. Ce prix est le graal pour un élevage : c’est une des plus prestigieuses distinctions qui récompense un difficile travail de préparation. Un effort d’autant plus méritant quand l’on connait l’investissement financier que représente cette participation. Autre moment important du concours, dimanche matin, les prix spéciaux Qualités bouchères mettant aux prises des mâles et des femelles se caractérisant par leur exceptionnel développement musculaire. Cinq juges ont été désignés par le bureau du Herd book limousin pour officier : Pierre Bosredon, du Gaec Bosredon à Saint-Viance (19) ; Nicole Marcailloux, du Gaec Marcailloux N. et St. à Soudaine-Lavidanière (19) ; Jeanne Orlianges, du Gaec Orlianges à Saint-Merd-les-Oucines (19) ; Françoise Peyrot, de l'EARL Peyrot à Vallières (23) et Alain Riviere, de l'EARL des Monts d’Olmes (09). Le défilé des animaux primés, le dimanche à 14 h 30, conclura en beauté ce programme qui aura vu défiler tout au long du week-end les plus beaux spécimens de la race.

 

1. Interlim Génétique service est l’union des 15 organisations de producteurs français de reproducteurs de race limousine. Basée au Pôle de Lanaud, en Haute-Vienne, cette union de coopératives commercialise également en exclusivité les veaux issus de la Station nationale de qualification. Le catalogue de la vente Interlim Génétique service est disponible sur www.interlim.com ou sur simple demande au 05 55 06 46 09.

- © D.R.

Le programme d’animation prévisionnel

 

Sur le pôle élevage. Présence d’une mini-ferme avec de petits animaux (lapins, volailles, chèvre, ânes, etc.) ; ovins : démonstrations de tonte de moutons et de chiens de troupeau ; bovins : animation autour de la traite, présence de vaches laitières et à viande ; porcins : présentation de porcs.

 

Sur le pôle Végétaux et environnement. Horticulture : plantation, rempotage, compost, etc. ; bois : simulateur machine abattage ; eau : aquarium, petites expériences de laboratoire, etc. ; animation sur l’éolien et l’énergie solaire.

 

Sur le pôle Alimentation. Animation sur l’équilibre alimentaire par une diététicienne ; Atelier sur le goût ;

 

Les espaces ludiques et/ou pédagogiques : espace dessin (fresque), exposition des épouvantails réalisés par les écoles dans le cadre du concours, circuit de tracteurs à pédales, stand photo, Structures gonflables - stand igloo (CIV), ballade en poney, ballade attelée (ânes). Des quizz sur les animations.

Lors de la première édition de Ferme en ville.
Lors de la première édition de Ferme en ville. - © D.R.

Ferme en ville

Ferme en ville veut attirer l’attention des citadins sur l’agriculture et le fait que celle-ci est au centre de nos vies. Consommateurs de produits agricoles mais également consommateurs de campagne pour leurs loisirs, les « gens de la ville », bien qu’attachés à l’agriculture, s’en sont pourtant éloignés au fil du temps. Les crises sanitaires, la perte de racines familiales agricoles et un monde agricole longtemps peu enclin à la communication en sont quelques raisons. Aujourd’hui, agriculteurs et citadins ont des choses à se dire. Avec Ferme en ville, ils pourront échanger sur les réalités du métier agricole, les techniques, mieux faire connaître leur activité pour retisser un lien social et, ainsi, mieux vivre ensemble.

 

L’ensemble des écoles primaires et des collèges de la Haute-Vienne ont été invités à venir rencontrer le monde agricole avec le soutien du Rectorat et de l’Inspection académique. Au programme, de nombreuses animations qui leur permettront de découvrir toutes les facettes de l’agriculture limousine et pourquoi pas susciter des vocations. Enfin, un colloque coorganisé par Ferme en ville et le Concours national bovin limousin et ouvert au grand public rassemblera des personnalités régionales et nationales appartenant ou non au monde agricole pour débattre autour du thème : France, que veux-tu faire de ton élevage ?

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui