La Creuse Agricole 26 septembre 2016 à 08h00 | Par HC

Bilan mitigé pour la vente de CCBE

Vente d’automne de CCBE.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © HC

Comme à la fin de chaque été, CCBE organisait le 16 septembre sa vente d’automne de reproducteurs limousins et charolais. Comme toujours, ce sont des animaux d’une qualité exceptionnelle sélectionnés sur des critères draconniens qui ont été appréciés par les acheteurs venus de 8 départements. Pourtant, malgré une affluence correcte, la crise ici aussi se fait sentir, et les animaux ne sont pas aussi bien partis que la coopérative aurait pu l’espérer : seuls les meilleurs parmi les meilleurs sont partis, à des prix très raisonnables, en faisant d’excellentes affaires pour les acheteurs.
Chez les limousins, seuls les 2 tiers des 48 animaux présentés ont trouvé preneur, pour une moyenne de 2 433 euros, soit un recul de 120 euros par rapport à la moyenne 2015. L’enchère record a été réalisée par Jaguar, né au Gaec du Villard (Royère-de-Vassivière) parti en Dordogne pour la somme de 2 918 euros. Son acheteur est un producteur de veaux sous la mère intéressé par ses masses musculaires.
À noter que du côté des acheteurs, ce sont désormais des fidèles qui viennent faire leurs achats auprès de la coopérative puisque 93 % d’entre eux étaient déjà clients. 3 de ces acheteurs sont également sélectionneurs.
Du côté des charolais, même constat : parmi les 11 taureaux de 18 mois, seuls 6 ont changé de mains pour des sommes comprises entre 2 400 et 2 600 euros. Et parmi les 7 veaux de l’année, 3 ont été vendus 2 500 euros.
Les taureaux de 18 mois vendus sont surtout des taureaux à vache de type mixte viande.
Trois veaux avaient été génotypés pour cette vente, deux ont trouvés preneur.
Les meilleurs ventes en charolais ont été faites par M. Jean-Rémy Floquet qui exposait quatre animaux, dont trois ont été vendus.
Une liste des animaux invendus est disponible sur le site www.ccbe.fr.
En parallèle à cette vente bovine, les éleveurs d’Ovins Berry Limousin proposaient quelques bons sujets originaires d’élevages sélectionneurs des races charolaise, charmoise, berrichon du Cher et suffolk. 10 béliers ont trouvé preneur pour un prix moyen de 400 euros et amélioreront les qualités bouchères des élevages acquéreurs.
La prochaine vente de CCBE aura lieu à la mi-mars 2017.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2194 | juillet 2018

Dernier numéro
N° 2194 | juillet 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui