La Creuse Agricole 30 juillet 2016 à 08h00 | Par A.M.

Aubusson tisse son fil d'or

La Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson vient d'ouvrir.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
 (© HC)  © AM L’établissement a été inauguré par le chef de l’État François Hollande et sa ministre de la culture Audrey Azoulay. © AM

Inaugurée par le président de la République François Hollande, le 10 juillet dernier, la Cité internationale de la tapisserie est une réponse à l'inscription des savoir-faire de la tapisserie d'Aubusson au Patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'Unesco en 2009.
À la fois musée, lieu de résidence pour les artisans et artistes, centre de ressources et de formation, le nouveau « centre » de la tapisserie d'Aubusson s'est donné pour mission de conforter les savoir-faire et d'installer une logique économique durable à l'échelle de tout un territoire. Un véritable défi culturel, social et économique qui veut assurer le renouveau d'Aubusson et de son environnement pour les prochaines décennies.

Bien plus qu'un musée
Cette inauguration, marquée par la présence du chef de l'État François Hollande, a rassemblé pas moins de 2 000 convives sous les chapiteaux de la Cité. Après une visite en bonne et due forme de la nouvelle Cité de la tapisserie, les différentes personnalités creusoises ont chacune adressé un message au président de la République. Pour le sénateur Jean-Jacques Lozach, l'idée d'un grand musée de la tapisserie était dans l'air depuis de nombreuses années à Aubusson. Déjà en 1981, sous l'impulsion du ministre chargé des Affaires européennes de l'époque, André Chandernagor, était né le musée départemental de la tapisserie d'Aubusson, au sein du Centre culturel et artistique Jean-Lurçat.
Depuis 1993, plusieurs projets se sont succédés pour aboutir aujourd'hui à cette nouvelle Cité internationale de la tapisserie d'Aubusson. Bien plus qu'un musée, c'est un facteur de développement territorial, au coeur d'une économie de patrimoine.
Pour Valérie Simonet, présidente du Conseil départemental de la Creuse et co-présidente de l'établissement, le Conseil départemental accompagne depuis la naissance du syndicat mixte de la Cité internationale de la tapisserie, ce nouvel équipement à vocation culturel et économique. Au-delà de l'institution, c'est l'ensemble de la communauté départementale qui a porté ce projet et l'accompagne dans son développement.
Très impliqué dans la mise en valeur d'un  musée labellisé « Musée de France », cette cité internationale est en fait une collection départementale et une référence des productions aubussonnaises du XVe siècle à nos jours, une véritable vitrine du « mythe Aubusson ».
« Donner à la tapisserie d'Aubusson la visibilité qu'elle mérite, c'est redonner aux Creusois, et aux Aubussonnais en particulier, la fierté de leur passé autour d'un savoir-faire d'exception ».

Création contemporaine et développement économique
La Cité internationale de la tapisserie, initiée par le département de la Creuse avec un important soutien de l'État, s'inscrit dans une démarche de démonstration et de valorisation de savoir-faire autour du fil et du tissage d'excellence.
La mise en place dès 2010 d'un Fonds pour la création de tapisseries contemporaines qui, à travers six appels à projets, a intéressé près de 1 200 créateurs et permis de produire des pièces à la fois étonnantes et demandées. Celles-ci participent à l'écriture de nouvelles pages de cette grande histoire de la tapisserie d'Aubusson.
La future plate-forme de création contemporaine au sein de la Cité internationale de la tapisserie va permettre d'accentuer cette rencontre entre le savoir-faire Patrimoine culturel immatériel de l'humanité et les créateurs de tous horizons.
Aujourd'hui, la Cité de la tapisserie met en oeuvre des partenariats avec le secteur privé, comme celui développé avec la Galerie Ymer et Malta, de façon à faciliter la perception par la filière professionnelle des attentes et des marchés. Elle a également mis en place avec l'appui du Conseil Régional et le support du GRETA-Creuse, un Brevet des Métiers d'Art (BMA) « Arts et Techniques du Tapis et de la Tapisserie de lisse », qui a vocation à s'inscrire dans un pôle de compétences plus large incluant aussi la teinture naturelle et la restauration de textiles d'art. En lien avec le Conseil régional, la Chambre de commerce et d'industrie, la Communauté de communes Creuse Grand Sud, la Pépinière 2Cube et l'association Lainamac, la Cité de la tapisserie va intensifier l'animation du tissu d'entreprises d'excellence existant sur le territoire autour de la production de tapisseries de basse lisse, de tapis de haute lisse, de tapis tuftés, de tapisseries numériques, de tapis et moquettes jacquard, etc.
Dans ce contexte, elle vient notamment de recruter un volontaire international en entreprise (VIE) envoyé aux Émirats-Arabes-Unis. Elle va également participer à la prospection et l'implantation à Aubusson d'entreprises innovantes dans le domaine de l'art tissé et dans la valorisation du gisement patrimonial que constitue « l'univers Aubusson ».
Dans son discours inaugural, le président la République François Hollande n'a pas manqué de rappeler l'histoire d'Aubusson véritable écrin de la tapisserie. Inscrit au patrimoine immatériel de l'humanité par l'Unesco en 2009, « c'est la mobilisation d'un territoire et un levier de développement pour les creusois » a-t-il souligné. Une cité qui réunit tout le monde y compris l'État qui a mobilisé des moyens financiers importants - 3 millions d'euros - avec l'engagement de tout un territoire au sein d'un département déjà fragilisé par sa démographie. Si la culture demeure un élément fondamental de notre société, la Cité internationale de la tapisserie est un projet ambitieux qui participera demain à partir d'un espace rural à cette redécouverte de l'excellence française autour d'un savoir-faire d'exception.
Soutenir l'innovation dans ces moments de grands changements dans le maillage territorial français, la cité internationale de tapisserie a résolument vocation à mettre en lumière les atouts de la Creuse et surtout porter des valeurs pour un avenir prometteur.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2193 | juillet 2018

Dernier numéro
N° 2193 | juillet 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous