La Creuse Agricole 30 octobre 2012 à 08h00 | Par P. Dumont

Au féminin - Quand les agricultrices s’investissent

Le 12 octobre, Jacqueline Cottier, vice-présidente de la Commission Nationale des Agricultrices (CNA) de la FNSEA rencontrait les agricultrices du Massif central à Limoges. Thème de la rencontre : l’investissement des femmes dans la prise de responsabilité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © La Creuse agricole et rurale
Aujourd’hui, plus d’un agriculteur sur trois est une femme. Pourtant, force est de constater que les agricultrices restent sous-représentées au sein des organisations professionnelles agricoles. Depuis de nombreuses années, la CNA de la FNSEA «milite pour une plus grande complémentarité entre les hommes et les femmes», ainsi que l’a récemment rappelé sa présidente Karen Serres.  Une requête qui a trouvé une réponse en 2012. À la demande de la FNSEA, les listes électorales des prochaines élections chambres devront intégrer 30% de femmes. Pour évoquer ce progrès sur le terrain de la représentativité, la CNA organise cet automne une tournée en région. La semaine passée, Jacqueline Cottier, vice-présidente de la Commission Nationale des Agricultrices, est venue à la rencontre des agricultrices du Massif central. Ensemble, elles ont abordé de nombreux sujets tels le document unique d’évaluation des risques, la santé, le congé maternité, l’image des métiers agricoles. Concernant les élections à venir, Jacqueline Cottier a encouragé les agricultrices à s’investir et à ce qu’hommes et femmes travaillent ensemble. Elle a annoncé qu’une formation à la prise de parole et de responsabilité pourrait être mise en place par la FNSEA pour les futures candidates. Les participantes ont également accueilli Anne-Marie Chastré de la Délégation aux droits des Femmes de Corrèze. Appelant à «déconstruire les stéréotypes», celle-ci a rappelé de nombreux chiffres sur la représentation des femmes dans la société et les progrès qui restent à faire. Elle a également souligné les avancées permises par l’instauration des lois sur la parité. Si elles ont permis l’égalité dans les conseils d’administration dans les entreprises des pays nordiques,  il reste beaucoup de chemin à parcourir en France. Pour exemple, en Limousin, seul le Conseil Régional respecte la parité.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui