La Creuse Agricole 20 mai 2010 à 10h12 | Par G. Boyer

Assurance - Une année 2009 en demi teinte

Groupama de la Creuse a tenu son assemblée générale mardi 11 mai au Grand-Bourg.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La salle était bondée pour cette réunion, qui a compté comme participante le maire du Grand-Bourg, Mireille Ricard.
La salle était bondée pour cette réunion, qui a compté comme participante le maire du Grand-Bourg, Mireille Ricard. - © D.R.

L’assemblée générale (AG) est l'occasion habituelle de faire le bilan de l'an passé, mais aussi de rapporter les nouveautés de l'année 2010, et de discuter de ce qui va et ne va pas. La Creuse pour Groupama, c'est une sorte de fief, si l'on en croit les statistiques. Une personne sur cinq y est assurée, contre 1 sur 27 en Haute-Garonne, à l'extrême opposée. Et la position semble se maintenir, voire se renforcer, selon les responsables. La section départementale s'est en effet largement félicitée, lors de cette AG tenue au Grand-Bourg le mardi 11 mai, puisque sur presque chaque secteur (IARD*, dommages, assurance vie, banque, assurances de la personne) sauf en automobile, elle affiche des résultats équivalents ou meilleurs** que l'entité régionale dont elle fait partie, Groupama d'Oc (GdO)***.

 

Charges de plus en plus lourdes

Ce qui ne veut pas dire que la Creuse a été épargnée par les aléas, colères du ciel ou autre, en 2009. « La tempête Quinten fut un événement marquant, explique le président départemental, Roland Ferrandon. Ensuite, il y a eu un épisode de grêle le 23 juillet dernier. Les deux représentent 1 500 déclarations, pour un coût de 3 millions d'euros. » Au niveau de GdO, l'an passé s'est clos en déficit de 10 millions d'euros. La cause, selon les responsables : la tempête Klaus. Trente-huit mille sinistres ont été déclarés, particulièrement dans les Landes, le Gers, les Pyrénées-Atlantiques. « Un déficit sain, comme il y a une saine fatigue, a néanmoins affirmé le Tarnais Jean-Marc Fabre, président délégué de GdO, présent à l'AG. Ce déficit n'est dû qu'au fait que nous avons parfaitement assumé notre mission. » GdO a du faire appel à ses propres assurances, les « réassureurs », afin d'affronter cette tempête : ceux-ci ont payé 120 des 150 millions du coût de Klaus. Pas inquiet par ce déficit, Gérard Joalland, le nouveau directeur-général de GdO, a donné le chiffre d'affaires : 597 millions d'euros (+ 1,5 % par rapport à 2008) avec une hausse tarifaire de 2,8 %. Concernant Klaus, « un assureur doit prévoir ce genre de catastrophes », a-t-il affirmé. « D'où l'importance d'avoir de bonnes années, pour constituer des fonds propres », a expliqué Jean-Michel Fabre. Celui-ci a aussi enjoint les agriculteurs en difficulté de « ne pas baisser les charges d'assurance ». Malgré la période difficile, « les agriculteurs nous aiment bien. Le taux d'encaissement est là », affirme Roland Ferrandon.

 

Nouvelle administratrice

Un film de témoignages d'assurés a permis d'entendre l'opinion de ceux qui paient chaque mois leur cotisation à Groupama. Commentaires négatifs, sur les lenteurs, les complications administratives, les bas niveaux d'indemnisation, ou positifs, sur la qualité du service, la présence des équipes : le film a en tout cas donné une image assez réaliste.

 

Lors de cette AG, un tiers du conseil d'administration a été renouvelé. Madame Lauradoux, de Saint-Merd-la-Breuille, y fait son entrée. Le président Roland Ferrandon a fait ses adieux à ce poste, après quatre ans. Il restera au conseil d'administration (CA). Celui qui élève des bovins charolais en système naisseur-engraisseur, avec des céréales, à Bussière-Saint-Georges, se met donc en retrait. « Je suis entré en tant que membre des Jeunes agriculteurs il y a une trentaine d'années. J'étais stagiaire au sein du conseil d'administration de Groupama. » Il dit être entré en responsabilité chez l’assureur mutualiste dans le but de défendre ses collègues, dans le prolongement de l'activité syndicale, ainsi que pour promouvoir son département. Mais aujourd’hui, « je fais le choix de la famille et de l'exploitation. Les deux activités sont de plus en plus incompatibles ». Il sera remplacé comme président départemental par Michel Martin, agriculteur à Roches.

 

Roland Ferrandon rappelle que tout assuré peut être candidat pour devenir membre du conseil d'administration. Avec un rôle non négligeable, puisque le CA peut décider des tarifs à appliquer, tarifs évidemment contrôlés aux niveaux régionaux et nationaux. Le futur ex président invite aussi les sociétaires à participer aux AG locales, lieu d'information très précieux.

 

* Incendie, accident, risques divers

** Par exemple, pour 100 euros de cotisations automobile : en Creuse, 93 vont à l'indemnisation des sinistrés ; tandis que sur la zone Groupama d'Oc, il s'agit de 78 euros.

*** Groupama d'Oc regroupe 14 départements des Pyrénées à la Creuse.

Roland Ferrandon quitte son poste de président départemental après quatre ans.
Roland Ferrandon quitte son poste de président départemental après quatre ans. - © D.R.

Groupama d’Oc

 

- 471 000 sociétaires ; 863 383 millions d'euros (4,9 %)

- 342 160 assurés. - Rapport sinistres à cotisations : 93 %

 

- en Creuse

- 26 600 sociétaires ; 35 millions de chiffres d'affaires IARD + vie (+ 1,1 %).

- 60 % du portefeuille est agricole.

- 17 630 véhicules assurés.

- Rapport sinistres à cotisations : 76 %

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2222 | février 2019

Dernier numéro
N° 2222 | février 2019

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui