La Creuse Agricole 01 mars 2007 a 00h00 | Par J.A.

Assemblée Générale JA - Quand les jeunes poussent, l'agriculture grandit !

Premier grand rendez-vous agricole depuis les élections Chambre d'agriculture, l'assemblée générale de Jeunes Agriculteurs de Creuse s'est déroulée jeudi 22 février 2007 au lycée agricole d'Ahun.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
A la tribune : (de gauche à droite) Alain Parbaile (secrétaire général JA 23), Joseph Guilbaud (Directeur de la DDAF), Daniel Ferey (Préfet), Olivier Tourand (Président JA 23), 
William Villeneuve (Secrétaire général national JA), Jean Boyer (Président de la Chambre d'agriculture), Jean-Philippe Viollet (Président de la FDSEA).
A la tribune : (de gauche à droite) Alain Parbaile (secrétaire général JA 23), Joseph Guilbaud (Directeur de la DDAF), Daniel Ferey (Préfet), Olivier Tourand (Président JA 23), William Villeneuve (Secrétaire général national JA), Jean Boyer (Président de la Chambre d'agriculture), Jean-Philippe Viollet (Président de la FDSEA). - © D.R.
A la fois lieu d'échange avec les organisations professionnelles et l'administration, lieu de revendication et d'expression, l'assemblée générale de Jeunes Agriculteurs a permis non seulement de dresser le bilan de l'année écoulée mais aussi d'engager une réflexion autour du thème du rapport d'orientation et surtout de débattre des dossiers d'actualité agricole. 150 personnes ont pu juger le travail réalisé par les jeunes agriculteurs, participer et débattre sur les différents sujets évoqués. Cette année, William Villeneuve, secrétaire général national de Jeunes Agriculteurs participait aux travaux. Dans son discours d'ouverture, Olivier Tourand a souligné l'augmentation du nombre d'installations en 2006. En effet, 85 jeunes se sont installés dans le cadre de la DJA (Dotation Jeune Agriculteur) en 2006 et 20 se sont installés hors cadre DJA, soit parce qu'ils n'avaient pas la capacité professionnelle, soit parce qu'ils étaient âgés de plus de 40 ans et ne pouvaient pas prétendre aux aides installations. Il faut remonter à 1998 pour connaître un tel chiffre. Olivier Tourand précise « notre objectif n'est pas exclusivement quantitatif mais qualitatif avec des exploitations viables et vivables ». En 2006, 75 % des jeunes qui se sont installés dans le cadre de la DJA, ont réalisé leur projet en s'installant en production viande bovine. Les installations sociétaires représentent quant à elles 70 % des installations. « Les autres productions sont quelque peu boudées par les jeunes du fait des crises qu'elles traversent. L'avenir départemental de ces productions est inquiétant car nous nous rapprochons de façon dramatique d'un seuil de producteur indispensable au maintien de filière », note Olivier Tourand. Les jeunes chefs d'entreprise qui se sont installés en 2006 ont pu bénéficier de la nouvelle mesure des prêts MTS JA à 1%, victoire obtenue par JA !
Un public nombreux
Un public nombreux - © D.R.
Par contre les Plans d'investissement ont été supprimés au 31 décembre 2006, Olivier Tourand s'insurge en exprimant « c'est inadmissible, irresponsable et malhonnête de la part de ceux qui l'ont fait ». En effet, ces PI sont indispensables pour les JA mais aussi pour les autres agriculteurs car ils constituent une aide lors des investissements au moment de l'installation et aussi pour assurer l'évolution et le développement d'une exploitation fonctionnelle et compétitive. Olivier Tourand s'est adressé au Préfet et aux parlementaires : « Nous exigeons que les agriculteurs qui ont un PAM ou un PI de validé puissent réaliser tous les investissements programmés ». Les Jeunes Agriculteurs s'inquiètent également du retard administratif des nouveaux programmes qui devaient être opérationnels au 1er janvier 2007, du montant de l'enveloppe de la Convention de Massif (répartie en 5 régions au fonctionnement différent), de l'enveloppe des CPER (avec laquelle seront réparties les aides PIDIL, les préretraites…), de la date de la signature de la convention entre l'Etat et les banques, l'enveloppe du plan bâtiment, le paiement des CAD... Concernant les DPU, grâce au travail syndical, le pourcentage de signature de clause est relativement bon et l'acompte du montant des aides a pu être versé au 16 octobre et le solde au 1er décembre. Pourtant de nombreux jeunes s'inquiètent de reprendre des DPU inférieurs à la production qu'ils mettent en place. Ces jeunes qui souhaitent créer de la valeur ajoutée sur leur exploitation doivent intégrer les programmes complémentaires afin de couvrir les charges correspondantes à leur production. La mise en application de la conditionnalité inquiète encore les jeunes agriculteurs. Même si les responsables professionnels ont participé aux différentes réunions avec l'administration pour débattre des grilles, le président réclame que les contrôles ne deviennent pas du harcèlement et qu'ils restent cohérents avec la réalité. Il ajoute « l'incohérence des propositions est prouvé puisque certains points sont laissés à la libre appréciation des contrôleurs et que même des représentants de l'administration n'en reviennent pas ! ».
Concernant la nouvelle PHAE, les jeunes s'inquiètent et demandent de vraies mesures adaptées à notre région. Une nouvelle sécheresse ayant encore frappé cette année, les Jeunes Agriculteurs ont choisi d'axer les travaux de leur rapport d'orientation sur les changements climatiques et l'agriculture. Après la présentation de l'évolution du climat par Vincent Cailliez de Météo France, les participants ont pu débattre du sujet et évoquer différentes alternatives. Comme savent le faire les JA, un débat a eu lieu en intégrant la problématique sociétale et pas seulement agricolo-agricole. Les Jeunes Agriculteurs ont tenu a souligné le travail du préfet sur le dossier de l'abattoir de Guéret. Dans son discours, Monsieur le Préfet a rappelé les différentes étapes de ces dernières semaines concernant l'avenir de l'abattoir. Avant la création d'une SEM (Société d'Economie Mixte), le Conseil communautaire de la Communauté de communes et le Conseil Général doivent valider leur participation financière. Concernant les élections Chambre d'agriculture, l'installation de la nouvelle Chambre aura lieu le 1er mars en présence du Préfet, Olivier Tourand a rappelé « le programme, nous l'avons débattu, écrit, amendé, nous avons été élu avec, et dès le 1er mars, nous l'appliquerons ! ».
William Villeneuve
William Villeneuve - © D.R.
Installé depuis mai 2000, William, 31 ans, est associé en GAEC (groupement agricole d'exploitation en commun) sur une exploitation de 200 ha dans le village de Peyrusse-Vieille dans le Gers. Son exploitation est composée de productions végétales (blé, colza, maïs, soja, herbe), d'un élevage de bovins viande, de vignes pour l'activité de diversification et d'une entreprise de battage. William adhère à Jeunes agriculteurs depuis 1998 où il a occupé différents postes, de l'échelon cantonal à l'échelon national. En 2002, il devient administrateur national. En juin 2004, William est élu secrétaire général adjoint et participe activement en juin 2005 au rapport d'orientation dont il est rapporteur. En juin 2006, il est élu Secrétaire général.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2347 | septembre 2021

Dernier numéro
N° 2347 | septembre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous