La Creuse Agricole 17 mars 2020 à 07h00 | Par Céline Alanord

Assemblée générale de la FD CUMA 23 : un réseau en mutation

Le mardi 3 mars s’est tenue l’assemblée générale de la Fédération Départementale des Coopératives d’Utilisation de Matériel Agricole à Guéret. Un temps qui a permis de dresser le rapport d’activité ainsi que les perspectives de l’économie de l’agriculture creusoise et l’accompagnement des CUMA du département dans le prochain programme PCAE.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Céline Alanord

En 2019 elles n’étaient pas moins de 92 CUMA à être comptabilisées sur le département, drainant ainsi environ 2 200 exploitations. Sur l’année, les investissements ont été variables avec des chiffres d’affaires allant de 5 200 € à 295 000 €. Sur l’an passé, le conseil d’administration de la FDCuma était alors composé de 12 administrateurs permettant de mettre en place des réunions nécessaires afin de réfléchir à de nouvelles formes de gouvernance ainsi que des solutions pouvant être apportées par la fédération. La fédération a été représentée par Frédéric Bouyeron à la commission mixte ouvrant alors le champ des discussions sur l’évolution du court des salaires mais aussi sur la classification des emplois agricoles.
La fédération a rappelé son engagement concernant l’accompagnement des CUMA dans leurs démarches juridiques mais aussi administratives. Un accompagnement de groupes dans leurs gestions et qui a permis 14 changements de responsables et 40 modifications de statuts. Le point a été fait sur la communication, valeur importante pour la FDCuma dont le magazine Entraid’ est le premier guide d’achat des matériels agricoles. La proximité est aussi le maître-mot qui trouve écho grâce à l’organisation de 7 réunions décomposées sur le département.
Concernant le dispositif PCAE, 7 dossiers de Plan de Compétitivité et d’Adaptation des Exploitations agricoles ont été monté en 2019 en lien avec les CUMA. L’accompagnement dans ses dossiers faisaient suite à la continuité de leurs instructions sur 2017/2018. Leurs financements ont été fait par l’Europe et la nouvelle région Nouvelle-Aquitaine.
Le DINA, un nouveau dispositif national d’accompagnement (DiNA Cuma) remplace les prêts bonifiés. Concrètement, il est l’addition de deux aides à destination des CUMA : une aide aux investissements immatériels et une aide aux investissements matériels. Aujourd’hui plus de la moitié des CUMA s’est engagée dans ce dispositif. La prospection sur 2021 serait de faire signer 20 nouveaux contrats. La FDCuma a rappelé l’importance de leur implantation : « la moitié des nouveaux installés se retrouvent rapidement autour d’une CUMA dans notre région ».
Pour les perspectives 2020, la FDCuma23 souhaite pérenniser et développer la formation, les prestations et l’appui aux CUMA, le DINA et leurs projets régionaux.
Céline Alanord

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2289 | juillet 2020

Dernier numéro
N° 2289 | juillet 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui