La Creuse Agricole 03 juin 2012 à 13h44 | Par A.M.

Arboriculture - La profession agricole et ses partenaires se mobilisent

Suite à l’épisode de gel du 17 avril subi par les pomiculteurs du Limousin.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Il y a un mois, une nuit de gel anéantissait la récolte de pommes à venir. Les températures négatives de ce 17 avril, suivies d’un temps pluvieux et froid, ont été fatales à la quasi-totalité des jeunes boutons floraux. Sur l’ensemble du bassin de production, le niveau des dégâts se confirme avec une perte de 90 % de la récolte. C’est toute la filière pomme qui est impactée par cette perte avec quelques 4 000 emplois touchés par un chômage partiel intervenant dès maintenant.
Face à la gravité de cette situation inhabituelle, une procédure de reconnaissance du caractère de calamités agricoles a été engagée par les FDSEA et les chambres d’agriculture des départements concernés.
L’ensemble des organisations professionnelles agricoles du Limousin alertent aujourd’hui les pouvoirs publics, État et collectivités, sur la nécessité de mettre en place des mesures économiques d’une ampleur inédite pour faire face à une situation inédite.
Dès à présent, les Chambres d’agriculture, Coop de France Limousin, le Crédit Agricole, Groupama et la MSA prennent des mesures d’urgence pour apporter une réponse globale aux attentes de la filière.
Ces premières mesures sont de trois ordres :
- Économique :
- intervention du fonds national des calamités agricoles suite aux commissions d’expertise ;
- évaluation précise des impacts économiques pour les exploitations et la filière ;
- mobilisation des pouvoirs publics et des Collectivités et recherche de moyens financiers pour soutenir les producteurs et les entreprises ;
- au niveau financier, une étude au cas par cas sera réalisée avec à la clé des mesures spécifiques
- mise en place d’échéanciers ;
- prise en compte du résultat de l’exercice 2012 dés le 1er appel provisionnel des cotisations sociales 2013, …
- Social et soutien à l’emploi : allocation spécifique de chômage partiel pour les entreprises qui ne licencieront pas, démarche en cours pour la mise en oeuvre de la convention pour activités partielles de longue durée pour les producteurs employeurs de main d’œuvre, dispositif de soutien aux exploitations fragiles (SESA), accompagnement social MSA, etc.
- Accompagnement : prise de contact avec tous les producteurs et proposition d’un accompagnement individuel par les chambres d’agriculture :
- dès le mois de juin : audit technico-économique et remise d’un plan d’action individuelle pour accompagner les producteurs dans leurs démarches auprès des organismes bancaires, assurances et MSA ;
- dès cet automne : proposition d’un accompagnement par la formation sur la gestion et le suivi de la trésorerie des exploitations, etc.

Loin d’être une fin en soi, ce plan d’action sera complété lorsque l’état des lieux définitif des pertes sera connu et réajusté en fonction de l’évolution des besoins de la filière.

Plus d’informations ?
MSA du Limousin :
Site de Corrèze : 05 55 93 40 50
Site de Haute-Vienne : 05 55 49 85 44
FRSEA du Limousin : 05 55 10 38 10.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui