La Creuse Agricole 28 janvier 2014 à 08h00 | Par A.M.

Appel à la vigilance - Circulation de courriers électroniques frauduleux

La Direction départementale des finances publiques de la Creuse vous recommande la plus grande prudence et vous donne quelques consignes de sécurité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Il ne faut jamais cliquer sur un lien dans mail douteux et se rendre directement sur le site internet concerné en tapant son adresse dans le navigateur internet (ici www.impots.gouv.fr).
Il ne faut jamais cliquer sur un lien dans mail douteux et se rendre directement sur le site internet concerné en tapant son adresse dans le navigateur internet (ici www.impots.gouv.fr). - © La Creuse agricole et rurale

Le phishing, ou technique du « hameçonnage », a pour objectif de tromper les internautes afin de leur escroquer des sommes d’argent. Il consiste en l’envoi de messages (courriers électroniques) usurpant l’identité d’administrations ou de grands organismes et demandant à l’internaute de fournir des informations personnelles, notamment un numéro de carte bancaire.
Ces courriers électroniques peuvent se présenter comme des messages provenant de l’administration fiscale. Le message est très souvent à l’entête ou à la signature de la Direction générale des finances publiques ou du Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l’État. Il demande aux usagers de fournir leur numéro de carte bancaire ou de compléter leurs coordonnées personnelles.
Le destinataire est le plus souvent invité à se connecter à un formulaire en ligne, imitant le site www.impots.gouv.fr, ceci en vue d’obtenir un remboursement d’impôt.
Ces courriers sont des faux. L’administration fiscale n’est pas à l’origine de ces envois. Le numéro de carte bancaire ne vous est jamais demandé pour le paiement d’un impôt ou le remboursement d’un crédit d’impôt, ni pour compléter vos coordonnées personnelles.

 

Que faire si vous recevez un courrier électronique de ce type ?
– Ne répondez pas à ce message ;
– Ne cliquez pas sur les liens à l’intérieur du message (ils peuvent vous rediriger vers un faux site) ;
– Supprimez le message de votre boîte aux lettres.
D’un point de vue général, nous vous recommandons de ne jamais communiquer par courrier électronique ou par téléphone de données personnelles et surtout pas votre numéro de carte bancaire.
En cas de doute sur l’identité de l’expéditeur d’un courrier postal ou électronique portant en-tête ou signature de la Direction générale des finances publiques, du Ministère de l’Économie et des Finances ou d’un service des impôts, contactez votre centre des finances publiques (vous trouverez ses coordonnées à la rubrique Contacts).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2205 | octobre 2018

Dernier numéro
N° 2205 | octobre 2018

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui