La Creuse Agricole 13 mai 2011 à 11h35 | Par Thierry Michel

Alimentation animale - Ipampa, Ippap, Ippi, et Itavi, un quatuor d'indices pour des prix moins volatils

Un accord pour ouvrir des négociations en cas de variation excessive des aliments pour les animaux d'élevage a été signé. Présentation des indices qui serviront de base.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

Le 3 mai 2011, la FNSEA (ainsi que les filières représentatives FNB, FNP et CFA), les JA, la Fédération nationale de l’industrie et du commerce en gros des viandes, le Syndicat national des industries de la viande-Syndicat national du commerce du porc, la Fédération des industries agricoles, Coop de France, la Confédération française du commerce interentreprises, Leclerc, Intermarché et la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (représentant notamment les enseignes Système U, Auchan, Carrefour, Lidl, Aldi, Cora et Casino) ont signé un accord volontaire pour ouvrir des négociations sur les conditions de vente des produits issus de trois filières d’élevage (bovin, porc, volaille) en cas de variation excessive à la hausse et à la baisse des prix des aliments animaux. L’Association nationale des industries de l’agroalimentaire (Ania) et la Fédération française des industriels charcutiertraiteur (FICT) ont demandé un peu de temps pour réfléchir à cet engagement.
L’Ania a fait remarquer, au passage, que si la Loi de modernisation de l’économie était respectée, il n’y aurait pas besoin d’inventer des engagements volontaires. La FICT argue, pour sa part, qu’il y a une difficulté à faire passer des hausses de tarifs chez les distributeurs. Quant au syndicalisme minoritaire, il a refusé de participer à ce qu’il a baptisé une opération de communication.

[...]

La suite est à lire dans la Creuse agricole et rurale du 13 mai 2011.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2303 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2303 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui