La Creuse Agricole 23 septembre 2009 à 11h18 | Par Agri emploi 23

Agri emploi 23 - Salariés préservés, employeurs satisfaits

Le groupement d'employeurs départemental, présidé par Jeanette Meerman, a tenu son assemblée générale à Parsac, en présence de membres du conseil d’administration et des adhérents.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Pour clôturer de façon conviviale cette réunion, un vin d'honneur et un repas ont réuni les adhérents, les salariés et l'ensemble des participants.
Pour clôturer de façon conviviale cette réunion, un vin d'honneur et un repas ont réuni les adhérents, les salariés et l'ensemble des participants. - © D.R.

Créé en février 2006, le groupement d'employeurs départemental pérennise son activité et parvient même à la développer, a précisé Jeanette Meerman, la présidente. De plus, elle a souligné que la progression est logique, étant donné l'évolution de l'agriculture ces dernières années, et ce malgré les difficultés rencontrées par le secteur agricole.

L'emploi est devenu une nécessité en agriculture

Aujourd'hui, du fait de la diminution de la main d'œuvre familiale, de l'agrandissement des structures, l'emploi d'un salarié au moins à temps partiel est devenu une nécessité. De surcroît, les agriculteurs aspirent à améliorer leurs conditions de travail ainsi qu’à une meilleure qualité de vie. L'emploi d'un salarié ne serait-ce qu'à temps partiel permet de mieux organiser les gros travaux, de diminuer la pénibilité, et de ne pas prendre de retard.

Cependant, les réticences à employer tiennent souvent en 1 mot : administratif !

La solution de l'emploi partagé

Agri emploi 23 répond à ce besoin de main d'œuvre en permettant à l'agriculteur d'externaliser tout le travail administratif lié à l'emploi : déclarations d'embauche, fiches de payes, déclarations MSA… Puisque le groupement est l'employeur, l'agriculteur adhérent utilisateur, tout est géré à par Agri emploi 23, basé à Guéret. Même les modifications de plannings, les litiges éventuels… il suffit d'appeler ! Lorsqu'il n'y a pas besoin d'un salarié 5 jours sur 5, ce qui est le plus fréquent, Agri emploi 23 offre la possibilité de prendre un salarié pour 1 jour par semaine, et même 1 jour tous les 15 jours : le salarié est à temps plein pour le groupement, mais partage la semaine entre plusieurs adhérents, ce qui permet une grande souplesse d'utilisation.

Savoir-faire et faire savoir

Malgré une conjoncture difficile en 2008, et qui perdure en 2009, le groupement a su préserver ses salariés afin de les fidéliser, car l'efficacité du service en dépend. De même, en 2008 et 2009, les 16 salariés d'Agri emploi 23 auront été en formation pour obtenir leur Certificat d'autorisation de conduite en sécurité sur plusieurs types de matériels (télescopique, tractopelle), afin d'être en conformité avec la règlementation en vigueur. En termes de sécurité au travail, l'équipement de bûcheronnage (pantalon anti-coupures, chaussures de sécurité, gants, casque) est également fourni à chaque salarié recruté en CDI.

Pour les adhérents, des sessions de formation VIVEA vont avoir lieu en novembre et décembre 2009, en partenariat avec un préventeur MSA pour notamment préparer le Document unique d'évaluations des risques obligatoire sur les exploitations.

C'est ce que les adhérents, satisfaits du service, veulent voir mettre en avant : que leurs collègues agriculteurs puissent en bénéficier en ayant une meilleure connaissance des possibilités offertes par Agri emploi 23.

Une partie du bureau avec notamment la présidente Jeanette Meerman (à gauche).
Une partie du bureau avec notamment la présidente Jeanette Meerman (à gauche). - © D.R.

Agri emploi 23, c'est…

- 43 adhérents
- 16 salariés en CDI sur le département
- une structure qui recrute les salariés pour les mettre à disposition des agriculteurs, et qui assure les charges administratives liées à l'emploi
- la possibilité d'étaler l'utilisation du salarié : 1 jour par semaine, ou 1 jour tous les 15 jours par exemple
- à savoir : le recrutement d'un salarié, même en emploi partagé, doit s'assimiler à un investissement au sens comptable et fiscal pour l'exploitant.

Contact : Frédérique Bergeron au 05 55 41 71 31.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2302 | octobre 2020

Dernier numéro
N° 2302 | octobre 2020

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui