La Creuse Agricole 08 octobre 2010 a 09h14 | Par Sophie Giraud

Actions syndicales - Bigard refuse d’augmenter les prix payés aux producteurs

Après les GMS, c'est aux abatteurs que les éleveurs bovins sont allés demander des comptes en milieu de semaine. Chez Socopa, à Villefranche-d'Allier, pas de hausse des prix en vue malgré le redressement sensible des cotations. Les actions risquent de se durcir.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © D.R.

« En colère ». Il n'y avait pas seulement sur les tee-shirts que l'on pouvait lire la colère, mercredi 29 septembre, devant l'abattoir Socopa, situé à Villefranche-d'Allier. Sur les visages aussi, l'envie d'en découdre avec un contexte profondément injuste, était palpable. Dans les discours, pas besoin de prolonger très longtemps la conversation pour sentir que la plupart des éleveurs, venus de l'Allier, du Cantal, de la Creuse et du Puy-de-Dôme, ont atteint le point de non retour. Autrement dit, pour s'en sortir, « les prix doivent augmenter. Un point c'est tout ».

[...] La suite de cet article est à lire dans la prochaine édition de la Creuse agricole et rurale, datée du huit octobre.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. La Creuse Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

La Creuse Agricole
La couverture du journal La Creuse Agricole n°2348 | septembre 2021

Dernier numéro
N° 2348 | septembre 2021

Edition de la semaineAnciens numérosABONNEZ-VOUS

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous